Ressources pétrolières et gouvernance dans les pays du Sud

Responsables scientifiques

Marc Antoine PEROUSE DE MONTCLOS

Partenariats

Membre du Ceped participant au projet

Cécile LEFEVRE : comité scientifique organisation colloque pétrole fin 2014

Financement

Résumé

Trois principales dimensions sont explorées :

  • les transformations sociales et les changements politico-identitaires liés à la production pétrolière et gazière. A partir d’observations de terrain, il s’agit de centrer le regard sur les lieux de gisements en s’intéressant au fonctionnement quotidien des compagnies pétrolières nationales et multinationales, aux relations de travail avec la population environnante, aux perceptions réciproques des pétroliers et des autochtones, à l’émergence de nouveaux acteurs (chinois, malais, indiens, coréens, etc.), à la mise en œuvre de la responsabilité sociale des entreprises et aux effets de la modernité industrielle sur la culture locale des sociétés dites « traditionnelles ».
  • l’économie politique des hydrocarbures. L’objectif est de s’interroger sur la façon dont la manne pétrolière affecte la trajectoire des Etats, modifie les pratiques de gouvernement et finance les pouvoirs publics, notamment les appareils coercitifs de régimes autoritaires et répressifs engagés dans des conflits armés. On prêtera également une attention particulière aux compagnies nationales des pays en développement, véritable “trou noir” des études sur la production d’hydrocarbures au vu du rôle historique joué par les majors occidentales.
  • la déconstruction des théories de la malédiction pétrolière. Il s’agit ici d’examiner en profondeur la relation entre pétrole, violence, corruption et autoritarisme. Celle-ci n’est pas systématique et interroge donc les présupposés économiques de la maladie hollandaise tels qu’ils ont pu être transcrits en science politique.

Mots-Clés

Pétrole, Violence, Etat, gouvernance.

Zone géographique

Nigeria en comparaison avec d’autres pays producteurs : Congo, Angola.

Calendrier

Janvier 2012 - 2021

Résultats et valorisation

Colloque international à Paris fin 2014
Ouvrage en cours (pour 2021/22)

Publications

2019


  • Perouse de Montclos Marc-Antoine (2019) « Au-delà des stéréotypes : la culture politique du pétrole et l’État en Afrique », Les Afriques dans le monde (Sciences Po Bordeaux/CNRS, UMR 5115) (juin 14), p. 42. (Esquisses). https://elam.hypotheses.org/2090.
    Résumé : A prolific and non-consensual academic literature makes it difficult to analyse the relationship between oil production, the state and the citizen in Africa. While criticizing the resource curse theory and deconstructing stereotypes on the black gold, this paper thus calls for more field research and monographic studies. Illustrated by a focus on Nigeria, it does not claim to be exhaustive but it shows that most African states have become prime actors of oil production on the continent. Indeed, the political economy of a global word has changed a lot since the nationalization of the oil industry in the 1970s.

2018


  • Perouse de Montclos Marc-Antoine (2018) « Rente pétrolière et corruption : le cas du Nigeria Études de l’Ifri, novembre 2018 », IFRI (novembre). (Etudes de l'IFRI). https://www.ifri.org/fr/publications/etudes-de-lifri/rente-petroliere-corruption-cas-nigeria.
    Résumé : Cette étude analyse les mécanismes de détournement de la rente pétrolière et gazière à tous les niveaux de la production et de la commercialisation d’hydrocarbures, depuis la tête de puits, avec le percement des pipelines (bunkering), jusqu’à l’exportation de brut et l’importation d’essence raffinée, sans oublier l’évasion de capitaux dans des paradis fiscaux. Plusieurs leçons peuvent en être tirées. D’abord, les multinationales, qui retiennent tant l’attention des médias, ne sont jamais qu’un acteur du problème, parmi beaucoup d’autres. La variété et la complexité des parties prenantes du détournement de la rente mettent ainsi en évidence les limites des campagnes d’ONG et des audits financiers qui se concentrent uniquement sur les compagnies internationales. L’analyse de la corruption issue du secteur pétrolier souligne plutôt la nécessité d’améliorer la gouvernance du Nigeria, tant au niveau fédéral que local.

2016

2014

2012

2011


  • (2011) Delta du Niger, la guerre du brut, Documentaire, Sunset presse et IRD Images. https://audiovisuel.ird.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=8619&rang=6.
    Résumé : Il était l'espoir de tout un peuple dans les années 1950. Un demi-siècle plus tard, le pétrole est devenu le pire de ses cauchemars. Corruption, enlèvements, guerre civile. Dans le delta du Niger, l'or noir a réveillé les plus féroces appétits et engendré la plus grosse marée noire de tous les temps. Depuis 20 ans, armée gouvernementale et compagnies pétrolières luttent main dans la main contre les rebelles qui réclament un meilleur partage des ressources. Car, dans le delta, malgré une manne pétrolière qui se chiffre en milliards d'euros chaque année, la population vit toujours avec moins de deux euros par jour. Des champs pétroliers du delta du Niger au camp des révoltés, ce documentaire en forme de road-movie montre une réalité violente : le véritable prix de quelques litres d'essence à la pompe.
--- Exporter la sélection au format

Thèmes