Conditions pratiques de l’interdisciplinarité dans la recherche mondialisée en sciences sociales et santé publique

Ariadna NEBOT GIRALT

Thèse de Sociologie préparée par NEBOT GIRALT Ariadna sous la direction de ARVANITIS Rigas et de Bruno Marchal, Département de Santé Publique, Institute de Médicine Tropical d’Anvers, Belgique.

Cette thèse s’inscrit dans le cadre du projet de recherche : Initiative interdisciplinaire IDEX – Global Research Institute of Paris (GRIP)

Résumé du projet de thèse

La thèse se propose de comparer les pratiques des chercheurs « globaux » impliqués dans des projets interdisciplinaires et situés dans deux univers scientifiques différents : chercheurs en sciences sociales et humanités du périmètre de l’Université de Paris (France) et chercheurs en santé publique du périmètre de l’Institute de Médicine Tropicale d’Anvers (Belgique).

Pour le faire, nous partons du principe que l’implémentation de l’interdisciplinarité dans une organisation scientifique est une intervention transversale mais à résultats mitigés, dont on ignore actuellement les mécanismes de succès ou d’échec. De ce fait, les pratiques de cette interdisciplinarité deviennent un phénomène complexe au moment de son évaluation : Le rôle principal des chercheurs, des organisations, des cultures organisationnelles etc, fait que l’interdisciplinarité est une matière complexe parce que sociale. Pour évaluer ces pratiques et pouvoir les comparer entre elles, nous allons utiliser l’approche réaliste afin de capturer cette complexité

Mots-Clés

Interdisciplinarité, global, local, pratiques, sciences sociales, santé publique, circulation, contexte, organisation scientifique

Zones géographiques

  • France
  • Belgique
  • rapports nord -sud

Calendrier

  • Janvier 2021
  • Janvier 2026 (thèse à mi temps)

Thèmes