L’artivisme numérique au Liban après le printemps arabe : la production et la diffusion de clips d’artivistes numériques liés aux questions de genre dans les deux soulèvements sociaux de 2015 et octobre 2019

Rayanne AL RAMMAL

Thèse de Sociologie préparée par Rayanne AL RAMMAL, sous la direction de Pénélope LARZILLIERE

Cette thèse s’inscrit dans le cadre du projet de recherche : MIDA Mediating Islam in the Digital Age

Résumé du projet de thèse

Ce projet vise à explorer la production et la diffusion de clips artistiques et non-célébrités liés aux questions de genre sur les réseaux sociaux au Liban après le printemps arabe et en particulier dans les deux soulèvements sociaux de 2015 et octobre 2019.
Étant l’un des derniers pays à avoir rejoint les soulèvements arabes, le curieux régime libanais sectaire pose de réels défis à ceux qui cherchent à « renverser le régime » ou néanmoins à exprimer librement ce qu’ils en pensent.
Ainsi, ce projet cherche à comprendre le rôle de deux variables en relation avec l’expression civique, la résistance et le changement social : l’art activiste (artivisme) et la technologie (principalement les plateformes de réseaux sociaux).
Étudiée dans le contexte de la bataille contemporaine des droits de genre au Liban, une analyse de la production et de la circulation des formes d’expression artistiques numériques est donc proposée pour comprendre leurs intentions, leurs objectifs, leur public cible, leur fonctionnement, leurs défis, leurs opportunités et s’ils s’avèrent être pertinents pour le changement social.

Mots-Clés

Artivisme, Liban, Genre, Mouvement Social, Moblisation, digitisation.

Zone géographique
Liban, Beyrouth, Moyen-Orient

Calendrier

  • Début de la thèse : Janvier 2020
  • Date prévue de soutenance : Janvier 2023

Bourse de thèse

  • Organisme : Marie Skłodowska-Curie
  • Durée : 3 ans
  • Date de début : 10 Janvier 2020

Thèmes