L’Université en Afrique au prisme de la géopolitique des savoirs : Dynamiques et institutionnalisation des sciences humaines et sociales en Côte d’Ivoire depuis 1960.

Apalo Jean-Roland KONE

Thèse en STS, Sciences Techniques et Sociétés préparée par KONE Apalo Jean-Roland sous la direction de KLEICHE-DRAY Mina

Ecole doctorale : 623, Savoirs, Sciences, Education

Cette thèse s’inscrit dans le cadre du projet de recherche
STEPSUD : Sciences, technologies et postcolonialité dans les Suds
coordonné par KLEICHE-DRAY Mina et QUET Mathieu

Résumé du projet de thèse

Ce projet de thèse vise une réflexion sur les dynamiques et le processus d’institutionnalisation des sciences humaines et sociales en Afrique depuis les années 1960 au prisme de la géopolitique des savoirs.
La géopolitique des savoirs renvoie à l’organisation du savoir qu’a institué l’occident depuis l’âge des conquêtes et le début du colonialisme.
Cette diffusion du savoir moderne/coloniale dans une direction s’est manifestée à travers une migration, de littératures et de concepts depuis l’Europe vers l’Afrique. Les sciences humaines et sociales font parties de ces concepts et disciplines transmises via des institutions universitaires sur lesquelles nous apporterons une attention particulière dans notre recherche.
Les indépendances ouvrent l’air des coopérations Nord/sud et sud/sud conduites par des institutions internationales et des institutions régionales propres à l’Afrique. Les différentes étapes et acteurs de cette coopération feront également l’objet de notre réflexion.

Mots-Clés

Coopération, géopolitiques des savoirs, institutions universitaires, circulation des savoirs, organisations internationales, organisations régionales, sciences sociales, savoirs asymétriques.

Zone géographique

  • Afrique de l’Ouest, Sénégal, Burkina Faso, Togo, Benin, Cote d’Ivoire,
  • Europe, France, Paris

Calendrier

  • Début de la thèse : Novembre 2020
  • Date prévue de soutenance : Novembre 2023

Thèmes