La fabrique du parcours migratoire. La route des Balkans au prisme de la parole des migrants.

Lucie BACON

Thèse de Géographie préparée par Lucie Bacon sous la direction de Nelly Robin et co-dirigée par Pierre Sintes

Résumé

La thèse de géographie présentée ici s’intitule La fabrique du parcours migratoire : la « route des Balkans » au prisme de la parole des migrants. Elle interroge la « route des Balkans » du point de vue des migrants qui l’ont empruntée avant, pendant et après la « crise migratoire » de l’été 2015.
Par la médiation du récit, elle questionne la manière dont ils élaborent leur parcours, depuis l’origine (Afrique occidentale, centrale et orientale, Maghreb, Proche et Moyen Orient) jusqu’à « la route des Balkans », aux portes de l’Europe. En plaçant la fabrique du parcours migratoire au cœur de l’analyse, dans un contexte d’externalisation du contrôle des frontières de l’Union Européenne, il s’agit de répondre à l’interrogation suivante : comment les migrants, par leur inventivité (agency), parviennent-ils à créer de la continuité là où le politique tente d’introduire des ruptures ?
À ce titre, ma thèse s’inscrit dans le paradigme de l’autonomie : l’accent est mis sur la capacité d’initiative des migrants et leur inventivité. Ce positionnement conceptuel fonde l’hypothèse suivante : le parcours migratoire procède d’une fabrique, elle-même relève d’un processus, que seule la parole des migrants permet d’appréhender.
À la lumière de travaux issus de la sociologie, de la psychologie cognitive et de la philosophie, l’objectif est de contribuer à la compréhension du parcours migratoire et à l’enrichissement de sa conceptualisation. En accordant une place centrale à la parole des migrants, cette thèse participe également aux réflexions éthiques et déontologiques développées autour de l’approche biographique.
Enfin, elle invite à réfléchir sur les enjeux de la représentation cartographique des migrations, et plus spécifiquement des parcours migratoires. La carte y est mobilisée comme outil heuristique et mode de restitution des résultats. Cela induit une analyse critique des cartographies existantes et annonce des tentatives de représentations inédites.

Mots-Clés :
parcours migratoire ; route des Balkans ; représentations ; agentivité ; récit migratoire ; cartographie

Zone géographique :
Balkans (Bosnie-Herzégovine ; Serbie ; République de Macédoine ; Bulgarie ; Grèce)

Calendrier :
• Octobre 2014
• Septembre 2020

Thèmes