Langues et religions : une étude sociolinguistique au sein de communautés religieuses camerounaises

Michel NTONDJEU

Thèse en sciences du langage préparée par Michel NTONDJEU, sous la direction de Michelle AUZANNEAU

Résumé du projet de thèse

Cette recherche se propose non seulement d’examiner comment la diversité linguistique, conséquente de l’histoire des contacts de langues dans le domaine religieux, se manifeste dans les églises camerounaises dans le cadre des rites religieux, mais également comment l’exécution des pratiques religieuses ainsi que les discours sur les langues de leur accomplissement contribuent à donner de la significativité aux rites, aux langues exploitées et à faire éventuellement émerger des normes langagières qui participent à la structuration et au fonctionnement des groupes.
La démarche ethnographique adoptée ici amène, sur le plan théorique, à une adaptation locale du modèle gravitationnel à des communautés religieuses bien identifiées du point de vue géographique. Plus encore, la recherche est une avancée dans l’opérationnalisation de la théorie des « communautés de pratique » (Lave and Wenger 1991). Elle comble le déficit qui existe au niveau de la prise en compte du paradigme langagier et plus particulièrement des langues dans la théorisation et l’application de la communauté de pratique par les résultats empiriques et la réflexion menée sur la pratique.

Mots-Clés : Discours religieux, rites, plurilinguisme, écologie des langues, communauté religieuse, communauté de pratique, pratique, participation, unité.

Zone géographique
Cameroun

Calendrier
• Début de la thèse : 2014/2015
• Date prévue de soutenance : mai – juin 2020

Thèmes