Quel rôle du pharmacien dans le secteur de la coopération internationale ?

Ariadna NEBOT GIRALT

Thèse de Sociologie préparée par NEBOT-GIRALT Ariadna sous la direction de ARVANITIS Rigas et de Bruno Marchal, Département de Santé Publique, Institute de Médicine Tropical d’Anvers, Belgique.

Cette thèse s’inscrit dans le cadre du projet de recherche : Initiative interdisciplinaire IDEX – Global Research Institute of Paris (GRIP)

Résumé du projet de thèse

Le rôle des pharmaciens dans le secteur de la coopération internationale reste assez méconnu. Leurs connaissances techniques et analytiques sont, sans doute, un outil non négligeable pour faire face au manque de transparence des industries pharmaceutiques et pour accompagner la prise de décision au sein des bailleurs de fonds et de la communauté internationale dans la construction des politiques publiques pharmaceutiques. Leurs raisons et motivations pour s’engager dans ce secteur probablement partagent un dénominateur commun dans leur hétérogénéité : une orientation en santé publique, un militantisme en faveur des biens communs, une vision internationaliste.

Mais dans quelle mesure ces motivations se soutiennent dans un système pharmaceutique globalisé et tellement orienté par le marché ?

Le sujet de ma thèse cherche à identifier qui sont ces pharmaciens contribuant dans des organisations internationales et à mieux comprendre ces pratiques. En analysant la trajectoire de ces pharmaciens exerçant entre 1990 et aujourd’hui je vise, d’une part, à dessiner la chronologie de la coopération internationale en matière de médicaments au travers du regard d’une profession et, d’autre part, à interroger la place de cette profession dans l’engrenage de la coopération international.

Mots-Clés

Interdisciplinarité, global, local, pratiques, sciences sociales, santé publique, circulation, contexte, organisation scientifique

Zones géographiques

  • France
  • Belgique
  • rapports nord -sud

Calendrier

  • Janvier 2021
  • Janvier 2026 (thèse à mi temps)

Thèmes