GERBIER-AUBLANC Marjorie

A été doctorante puis jeunes chercheure au Ceped jusqu’en 2016

Discipline : Sociologie-anthropologie
Équipe de recherche : Axe 1 - Santé, vulnérabilités et relations de genre au Sud

Courriel : marjorie.gerbieraublanc@gmail.com
Téléphone : +33 (0) 650719811

Doctorat de Sociologie obtenu le 30/05/2016 à l’Université de Paris Descartes. Titre de la thèse : Du care à l’agency : l’engagement associatif des femmes nées en Afrique Subsaharienne dans la lutte contre le VIH/sida en France
Voir le résumé

Publications récentes

  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2017) « Des capacités d’agir révélées par le vécu collectif de la maladie ? Le cas des femmes dans les associations de lutte contre le VIH », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 243-261. (Recherches).
  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2016) « Décoloniser la représentation, déconstruire la vulnérabilité : l’engagement associatif des femmes d’Afrique Subsaharienne dans la cause du VIH en France » (communication orale), présenté à Sciences sociales et VIH/sida en Afrique subsaharienne, Abidjan.
  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2015) « Where vulnerability and agency meet. The commitment of African migrant women in the fight against HIV/AIDS in France » (Communication orale), présenté à AIDS Impact, Amsterdam (Pays-Bas).
  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2016) « Questioning vulnerability : The fight against HIV/AIDS, a space of agency for migrant women in France » (Communication orale), présenté à EUPHA's 6th European Conference on Migrant and Ethnic Minority Health, Oslo, Norvège.
  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2014) « Tensions between Identities and Roles : When Sub-Saharan African Women Living with HIV become health mediators in France » (Communication orale), présenté à XVIII ISA World Congress of Sociology, « Facing an unequal world. Challenges for global sociology », Yokohama, Japon.
  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2014) « HIV-positive migrants care in a context of economic restrictions: the case of Sub-Saharan African welfare organizations in France » (Communication orale), présenté à EUPHA's 5th European Conference on Migrant and Ethnic Minority Health, Granada, Espagne.
  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2013) « The mobilization of Sub-Saharan African Women living with HIV in France : sociocultural model and limits » (Communication orale), présenté à 2nd International HIV Social Sciences and Humanities Conference, ASSHH, Paris, France.
  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2016) « Du care à l’agency : l’engagement associatif des femmes d’Afrique Subsaharienne dans la lutte contre le VIH/sida en France », Thèse de sociologie, Paris : Université Paris Descartes, 504 p.
  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2014) « Identities in Transition in a Post-Colonial Context. How HIV/Aids Can Open a Different Way for Sub-Saharan African Women Living in France ? » (Communication orale), présenté à XVIII ISA World Congress of Sociology, « Facing an unequal world. Challenges for global sociology », Yokohama, Japon.


  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2017) « L'humanitaire instrumentalisé à Calais », Plein droit, 1 (112), p. 32-35. DOI : 10.3917/pld.112.0032. https://www.cairn.info/revue-plein-droit-2017-1-page-32.html.
    Résumé : En visite à Calais, le 26 septembre 2016, François Hollande con rmait le démantèlement « complet et dénitif » imminent de la jungle sans pour autant en préciser la date ni d’ailleurs les modalités de sa destruction ou le sort réservé à ses 10 000 habitants. C’est dans un double contexte d’incertitude et d’urgence que les associations humanitaires intervenant sur le terrain ont participé, plus ou moins directement, à la préparation de cette soi-disant « opération humanitaire ».
  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2013) « Le VIH, laboratoire de l'interculturalité. Réflexions autour de la mobilisation des femmes africaines en France » (Communication orale), présenté à Vè Congrès de l'Association Française de Sociologie, " Les dominations", Nantes, France.
  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2013) « The mobilization of Sub-Saharan African women living with HIV in France : from biocultural sociality to intercultural encounters » (Communication orale), présenté à Encounters and Engagement : Creating new agendas for Medical Anthropology », EASA Medical Anthropology Network / AAA Society for Medical Anthropology /Universitat Rovira i Virgili, Tarragona, Espagne.
  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2016) « La prise en charge des immigrant-e-s vivant avec le VIH en France : un travail coopératif (patient- e-s, hôpital, association communautaire) » (Communication orale), présenté à JE Accès aux soins des populations démunies en France et en Allemagne, Berlin, Allemagne.
  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2013) Trajectoires féminines et mobilisation d'exilées à Bogotá. Des destins déplacés aux futurs éclairés., Paris : IHEAL; CREDA, 235 p. (Collection Chrysalides).
    Résumé : Le déplacement forcé en Colombie touche une majorité de femmes et d’enfants qui, pour fuir un conflit armé ravageant leurs campagnes natales, se réfugient dans l’anonymat des périphéries urbaines. Ce travail de recherche, réalisé auprès d’une association de femmes déplacées à Bogotá, s’attache à souligner la manière dont une organisation sociale destinée à faire face à l’exil peut se convertir en espace d’interactions au sein duquel les femmes redéfinissent leur position dans la société. L’étude du collectif Yo Mujer (Moi Femme) et des trajectoires individuelles de ses membres révèle un processus d’insertion urbaine singulier. En dépit de l’expérience traumatique de l’exil, l’environnement urbain et la participation associative sont propices à une forme d’émancipation de ces femmes déplacées. Mobilisant un panel de stratégies innovantes face à l’épreuve traversée, elles se posent en actrices de la reconstruction. L’interpénétration du discours collectif et des expériences individuelles favorise le développement d’une conscience de genre et l’apprentissage de la citoyenneté. Les exilées peuvent alors revoir leur statut au sein de la famille et dans la sphère publique. Ainsi, l’expérience du déplacement est à envisager audelà de la migration forcée. On découvre des femmes qui, dotées de mémoire et de valeurs sociales acquises lors des différentes étapes de socialisation, de victimes deviennent des sujets actifs, et qui aspirent à maîtriser le cours de leur vie et à être elles-mêmes. « Déplacés », ces destins le sont donc au-delà de la dimension géographique du terme et laissent place à de nouvelles perspectives, à des « futurs éclairés » reposant sur la (re)connaissance de soi, des autres, de ses droits.
    Mots-clés : action collective, Colombie, déplacement forcé , Genre, insertion urbaine.

  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2020) La médiation en santé : contours et enjeux d’un métier interstitiel. L’exemple des immigrant·e·s vivant avec le VIH en France, Working Papers du CEPED (45), Paris : Ceped, 15 p. https://www.ceped.org/wp.
    Résumé : La médiation en santé est l’un des nouveaux métiers ayant émergé en France au début des années 2000 afin de lutter contre les inégalités sociales de santé. Dépourvu de référentiel professionnel jusqu’en 2017, ce nouveau mé-tier s’est inséré de manière hésitante dans le système de santé français. La pluralité des champs d’intervention de la médiation en santé ainsi que la spécificité des accompagnements requis selon les publics ont par ailleurs rendu complexe la définition du métier et l’identification de ses limites. Issu d’une ethnographie des pratiques de média-tion en santé, réalisée dans le cadre d’une recherche doctorale (2011-2016), cet article documente les contours et enjeux de ce nouveau métier. Le suivi pendant près de deux ans de 18 médiatrices en santé intervenant, aux côtés d’équipes hospitalières, dans l’accompagnement de patientes immigrantes vivant avec le VIH a révélé le positionne-ment interstitiel qu’elles occupent dans le système de santé français. Examinant les ambivalences de ce positionne-ment interstitiel, entre lieu de relégation et espace de créativité, cet article propose une réflexion sur les enjeux de la pérennisation, de la participation et de la professionnalisation de la médiation en santé.
    Pièce jointe Texte intégral 343.1 ko (source)
  • Gerbier-Aublanc Marjorie et Gosselin Anne (2015) « How does HIV status interact with Sub-Saharan women migrants' occupational trajectories in France? A miexed-method approach » (communication orale), présenté à AIDS Impact, Amsterdam (Pays-Bas).


  • Gerbier-Aublanc Marjorie, Gosselin Anne et The PARCOURS Study Group (2016) « Access to employment among African migrant women living with HIV in France: opportunities and constraints », AIDS Care, 28 (8) (août 2), p. 1058-1061. DOI : 10.1080/09540121.2016.1173644. http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/09540121.2016.1173644.
--- Exporter la sélection au format

Thèmes