> Publications & Ressources > Working Papers du Ceped

2018 • 38

Prendre la mesure d’un tournant biographique : l’impact du VIH/sida sur les trajectoires de vie des immigrés subsahariens

Anne Gosselin, Annabel Desgrées du Loû et Eva Lelièvre pour le Groupe Parcours

Résumé

L’approche biographique en démographie permet de prendre en compte non pas la situation à un moment donné mais bien les trajectoires de vie dans leur ensemble ; l’objectif de cette étude est d’étudier les conséquences sur l’activité, le couple et le bien-être perçu d’un diagnostic de VIH dans les trajectoires de vies des immigrés subsahariens.

Pour ce faire, une démarche méthodologique originale est proposée, à l’articulation entre des méthodes biographiques « classiques » qui s’intéressent à des transitions précises d’un état à un autre dans la trajectoire des individus et des méthodes dites holistes, qui prennent la trajectoire comme unité d’analyse. Les analyses reposent sur les données de l’enquête biographique Parcours, menée en 2012-2013 auprès de 926 immigrés subsahariens atteints de VIH/sida en Île-de-France.

La combinaison de l’analyse de séquences et de modèles logistiques à temps discret à risques répétés permet de donner des résultats originaux sur l’impact du diagnostic dans des vies marquées par la migration. Pour la plupart des immigrés subsahariens, c’est la migration qui a un impact majeur sur les dimensions factuelles comme l’activité et la vie conjugale, et non le diagnostic. En revanche, le diagnostic entraîne une détérioration importante du bien-être perçu.

Mots-clés

VIH/sida, analyse biographique, analyse de séquences, trajectoires, immigrés, migration.

Working Paper 38
Working Paper 38
PDF - 836.9 ko

Référence

Gosselin Anne, Desgrées du Loû Annabel et Lelièvre Éva (2018) Prendre la mesure d’un tournant biographique : l’impact du VIH/sida sur les trajectoires de vie des immigrés subsahariens, Working Papers du CEPED (38), Paris : Ceped, 28 p. http://www.ceped.org/wp.