Publications des membres du Ceped

2020

2019



  • Al Dahdah Marine (2019) « Nouvelles technologies de développement et inégalités Nord-Sud », in Inégalités en perspectives, éd. par Etienne Gérard et Nolwen Henaff, PARIS, France : Editions des archives contemporaines, p. 91-105. ISBN : 10.17184/eac.1616 - ISBN : 91782813002310. http://eac.ac/articles/1622.
    Résumé : Les technologies de l’information et de la communication (TIC) jouent aujourd’hui un rôle de plus en plus central dans les programmes de développement. En 2015, l’organe des Nations Unies chargé des questions de développement et du commerce international, la CNUCED, a rendu public son rapport sur le « développement numérique » et demandé de positionner les TIC au cœur des nouveaux objectifs du développement (UNCTAD 2015). Le positionnement central des TIC dans les programmes internationaux de développement post-2015 est réaffirmé la même année, lors de la définition des « Principes pour le développement numérique » par un groupe d’acteurs issus d’organisations internationales et non gouvernementales. En 2016, le rapport annuel de la Banque mondiale sur le développement dans le monde s’intitule Les Dividendes du numérique et vient confirmer le rôle majeur assigné aux technologies numériques comme levier de développement (World Bank, 2016). Les programmes de santé par téléphone portable – appelés mSanté ou mHealth – sont une forme d’expérimentation de ce développement numérique. À partir de l’exemple d’un dispositif de suivi maternel par téléphone portable déployé au Ghana et en Inde, ce chapitre propose d’explorer un nouveau modèle qui lie le développement économique et social avec l’expansion du téléphone portable et de ses produits. Le recours aux technologies mobiles a introduit dans ces nouveaux programmes de développement des acteurs autrefois étrangers à ce champ et issus en majorité du secteur privé des TIC. Les alliances constituées pour ces programmes se caractérisent par une présence hégémonique d’acteurs privés du Nord, qui financent et déploient des outils techniques en s’appuyant, pour leur mise en œuvre au niveau communautaire, sur les fonctionnaires des services de santé du Sud. La question des rapports Nord-Sud dans les programmes de développement se voit réactualisée à travers ces coopérations technologiques particulières. Ces programmes globaux, encore peu étudiés, constituent une clé de reconfiguration des programmes de développement. En décryptant les inégalités Nord-Sud que ces nouvelles collaborations technologiques impliquent, ce chapitre identifie les logiques hégémoniques qui portent la mSanté.


  • Bernard-Maugiron Nathalie (2019) « L’égalité juridique entre hommes et femmes dans le monde arabe après les soulèvements de 2011 », in Inégalités en perspectives, éd. par Etienne Gérard et Nolwen Henaff, PARIS, France : Editions des archives contemporaines, p. 49-62. ISBN : 10.17184/eac.1616 - ISBN : 91782813002310. http://eac.ac/articles/1619.
    Résumé : Suite aux soulèvements populaires qui ont traversé le monde arabe en 2011, le principe d’égalité entre hommes et femmes a été renforcé dans plusieurs textes constitutionnels de la région. Mais le statut juridique des femmes demeure souvent inégalitaire par rapport à celui des hommes, notamment en droit pénal, en droit de la nationalité et dans le droit de la famille. De plus, des normes sociales viennent entraver la mise en œuvre des réformes juridiques adoptées pour remédier à certaines inégalités. Or, comme de nombreux organismes internationaux l’ont souligné, la persistance de ces discriminations envers les femmes constitue un frein majeur au développement économique et social de la région.


  • Bonnet Doris et Duchesne Véronique (2019) « Infécondité, procréation médicale et inégalités sociales », in Inégalités en perspectives, éd. par Etienne Gérard et Nolwen Henaff, PARIS, France : Editions des archives contemporaines, p. 177-157. ISBN : 10.17184/eac.1616 - ISBN : 91782813002310. http://eac.ac/articles/1628.
    Résumé : Le développement des technologies de la reproduction, et notamment de la fécondation in vitro (FIV), permet aujourd’hui à certains couples (hétérosexuels) infertiles africains d’avoir un enfant. L’offre d’assistance médicale à la procréation (AMP) s’inscrit dans un système de soins libéral qui s’adresse prioritairement aux classes moyennes et urbaines. Certains couples ne trouvent pas dans leur pays les conditions ou les techniques recherchées et sont amenés à se déplacer à leurs frais dans des pays limitrophes ou encore en Europe ou aux États-Unis. D’autres couples résident en France où l’AMP est encadrée par les lois de bioéthique. Ce chapitre montre comment l’espace mondialisé de la reproduction renvoie à un rapport inégalitaire aux biotechnologies de la reproduction des couples africains infertiles selon leurs conditions socio-économiques, mais aussi selon leur lieu de résidence. Ce contexte renvoie au cadre théorique de la « reproduction stratifiée ».


  • Debeaudrap Pierre, Loenzien Myriam de et Beninguisse Gervais (2019) « Entre idéal d’égalité et constat d’iniquité : démêler l’écheveau conceptuel des relations entre handicap et inégalité », in Inégalités en perspectives, éd. par Etienne Gérard et Nolwen Henaff, PARIS, France : Editions des archives contemporaines, p. 63-79. ISBN : 10.17184/EAC.1616 - ISBN : 91782813002310. http://eac.ac/books/9782813002310.
    Résumé : Inégalité et handicap sont deux notions si étroitement liées l’une à l’autre que leur mise en relation nécessite paradoxalement un effort conceptuel qui à la fois les distingue et clarifie leurs liens. Dans le domaine des études de population, ce besoin se double de la nécessité d’opérationnaliser les concepts. Le handicap a progressivement été défini comme un processus socialement construit, ouvrant la voie à une analyse des inégalités et particulièrement des situations d’iniquité. Des relations de causalité réciproques entre handicap et inégalité ont été explorées, accordant une place centrale à la notion de participation sociale. Celle-ci se heurte à la variabilité de sa définition. Plusieurs modèles ont mis en évidence des mécanismes sociaux sous-jacents à ces relations, proposant de nouvelles perspectives comme l’a fait l’approche des capabilités. Ces réflexions toujours en cours témoignent du dynamisme de ce champ de recherche novateur que constituent les « disability studies ». Celui-ci, porteur d’un idéal d’égalité, jette une lumière spécifique sur la notion d’inégalité.


  • Fanchette Sylvie (2019) « Le foncier comme révélateur de l’inégalité croissante de la distribution des facteurs de production au Vietnam », in Inégalités en perspectives, éd. par Etienne Gérard et Nolwen Henaff, PARIS, France : Editions des archives contemporaines, p. 107-123. ISBN : 10.17184/eac.1616 - ISBN : 91782813002310. http://eac.ac/articles/1623.
    Résumé : Depuis 1986, le gouvernement vietnamien a entrepris de nombreuses réformes pour relancer son économie en pleine crise. Il cherche à créer un marché foncier accessible aux investisseurs privés étrangers et nationaux pour mettre en œuvre ses projets urbains et industriels. Après plusieurs décennies d’équité foncière théorique, les inégalités d’accès au foncier agricole et productif sont source de conflits et de contestations de la part des villageois envers les autorités locales, les promoteurs immobiliers et les investisseurs. Ce texte se propose d’analyser en quoi les politiques néo-libérales de mise en concurrence des espaces et les dynamiques locales d’accaparement des terres, des différents acteurs paysans, investisseurs et collectivités dans le Vietnam contemporain sont sources d’inégalités sociales, notamment celle de la distribution du facteur de production capital qu’est la terre constructible. Celles-ci se déclinent en trois dimensions : les inégalités foncières non agricoles, les bénéfices de la plus-value foncière et la participation aux décisions d’aménagement de leur territoire. Dans une première partie, nous présenterons les différents types de conflits à l’œuvre dans la périphérie de la capitale Hanoï et à Bac Ninh, au nord du pays, deux provinces où les projets industriels et immobiliers sont très nombreux. Puis nous aborderons les différentes étapes de la montée des inégalités foncières dans les campagnes depuis la décollectivisation de l’économie. Enfin, nous présenterons en quoi les intérêts et les représentations divergents pour le foncier des acteurs sont sources de conflits à travers quelques tentatives menées par les habitants de plusieurs villages pour accéder au foncier non agricole.


  • Gérard Etienne et Henaff Nolwen, ss la dir. de (2019) Inégalités en perspectives, PARIS, France : Editions des archives contemporaines, 249 p. ISBN : 10.17184/eac.1616 - ISBN : 91782813002310. http://eac.ac/books/9782813002310.
    Résumé : La lutte contre les inégalités occupe aujourd’hui le devant de la scène internationale. Mais la lumière projetée sur leurs dimensions économiques laisse souvent dans l’ombre les conditions sociales de leur production, les modalités de leur traitement, ou encore les transformations sociales qu’elles portent en elles. Comment et par qui sont définis les indicateurs de mesure des inégalités? Comment les inégalités sont-elles perçues par les individus ou les groupes sociaux qui les subissent? L’ouvrage interroge les registres discursifs employés par les différents acteurs, et s’emploie ainsi à déplacer le regard pour explorer les inégalités dans toute leur complexité. Il s’attache aussi à décrypter les inégalités dans leurs contextes sociaux et culturels de production. Enfin, il analyse plusieurs processus de leur transformation enclenchés par la mondialisation, tels que les mobilités et les migrations. De l’échelle locale la plus fine du village – en Afrique, en Asie, en Amérique latine – à l’échelle mondiale, une approche au plus près des populations apporte ici un éclairage fécond et nourrit le débat actuel sur les transformations sociales au niveau global.


  • Gérard Etienne et Henaff Nolwen (2019) « Introduction générale. Inégalités : changer de perspective », in Inégalités en perspectives, éd. par Etienne Gérard et Nolwen Henaff, Editions des Archives Contemporaines, PARIS, France, p. i-xiii. ISBN : 10.17184/eac.1616 - ISBN : 91782813002310. http://eac.ac/articles/1608.


  • Kleiche-Dray Mina (2019) « Situations inégalitaires, dispositions migratoires et puissance d’agir dans les mobilités », in Inégalités en perspectives, éd. par Etienne Gérard et Nolwen Henaff, Paris : Editions des archives contemporaines, p. 153-162. ISBN : 978-2-8130-0231-0. http://eac.ac/articles/1626.


  • Lange Marie-France (2019) « Représentations sociales des inégalités et renégociation de l’ordre social », in Inégalités en perspectives, éd. par Etienne Gérard et Nolwen Henaff, Paris : Editions des archives contemporaines, p. 83-89. ISBN : 978-2-8130-0231-0. http://eac.ac/articles/1621.


  • Le Guen Mireille, Schantz Clémence, Pannetier Julie et Etesse Manuel (2019) « Le genre et ses indices: les normes internationales sur l’égalité femmes / hommes en question », in Inégalités en perspectives, éd. par Etienne Gérard et Nolwen Henaff, Paris : Editions des archives contemporaines, p. 35-47. ISBN : 978-2-8130-0231-0. http://eac.ac/articles/1618.
    Résumé : Dans les années 1990-2000, la communauté internationale s’est engagée pour la lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes. Les institutions se sont alors dotées d’outils permettant de mesurer les évolutions dans ce domaine à l’échelle internationale. Divers « indices d’inégalité de genre » ont été élaborés. S’ils ont subi des critiques méthodologiques menant à des réajustements, les cadres conceptuels utilisés n’ont en revanche jamais été analysés à l’aune des savoirs sur le genre. Notre analyse porte sur les indices du FEM, de l’OCDE et du PNUD et révèle que ces indices reposent sur des postulats qui participent d’une vision située et réductrice des rapports sociaux de sexe. Par ailleurs, les domaines dans lesquels sont mesurées les inégalités de genre tendent à réifier les rôles sociaux traditionnels attribués aux femmes et des hommes. Enfin, ces indices, parce qu’ils sont le résultat d’une approche située, mettent en avant certaines formes d’inégalités de genre et en oublient d’autres, ce qui limite largement leur utilisation dans un cadre comparatiste et scientifique.


  • Lecestre-Rollier Beatrice (2019) « L’égalité des uns n’est pas celle des autres: les acteurs du développement face aux populations locales (Haut Atlas marocain) », in Inégalités en perspectives, éd. par Etienne Gérard et Nolwen Henaff, Editions des Archives Contemporaines, PARIS, France, p. 125-139. ISBN : 10.17184/eac.1616 - ISBN : 91782813002310. http://eac.ac/articles/1624.
    Résumé : Depuis 1986, le gouvernement vietnamien a entrepris de nombreuses réformes pour relancer son économie en pleine crise. Il cherche à créer un marché foncier accessible aux investisseurs privés étrangers et nationaux pour mettre en œuvre ses projets urbains et industriels. Après plusieurs décennies d’équité foncière théorique, les inégalités d’accès au foncier agricole et productif sont source de conflits et de contestations de la part des villageois envers les autorités locales, les promoteurs immobiliers et les investisseurs. Ce texte se propose d’analyser en quoi les politiques néo-libérales de mise en concurrence des espaces et les dynamiques locales d’accaparement des terres, des différents acteurs paysans, investisseurs et collectivités dans le Vietnam contemporain sont sources d’inégalités sociales, notamment celle de la distribution du facteur de production capital qu’est la terre constructible. Celles-ci se déclinent en trois dimensions : les inégalités foncières non agricoles, les bénéfices de la plus-value foncière et la participation aux décisions d’aménagement de leur territoire. Dans une première partie, nous présenterons les différents types de conflits à l’œuvre dans la périphérie de la capitale Hanoï et à Bac Ninh, au nord du pays, deux provinces où les projets industriels et immobiliers sont très nombreux. Puis nous aborderons les différentes étapes de la montée des inégalités foncières dans les campagnes depuis la décollectivisation de l’économie. Enfin, nous présenterons en quoi les intérêts et les représentations divergents pour le foncier des acteurs sont sources de conflits à travers quelques tentatives menées par les habitants de plusieurs villages pour accéder au foncier non agricole.


  • Leservoisier Olivier (2019) « Appréhender les inégalités dans le cas de sociétés fortement hiérarchisées », in Inégalités en perspectives, éd. par Etienne Gérard et Nolwen Henaff, PARIS, France : Editions des archives contemporaines, p. 141-151. ISBN : 10.17184/eac.1616 - ISBN : 91782813002310. http://eac.ac/articles/1625.
    Résumé : Ce chapitre propose une série de réflexions sur la manière d’appréhender les inégalités dans un contexte sociétal fortement hiérarchisé et marqué par un pluralisme normatif. Partant du constat que les inégalités ne sont intelligibles que replacées dans des rapports de pouvoir qui leur donnent sens, il s’interroge sur les processus de différenciation sociale et sur les usages sociaux que les acteurs font des situations inégalitaires dans des contextes historiques pluriels et imbriqués. Dans cette perspective, il s’agit non seulement de souligner l’importance de croiser les lectures de la stratification sociale, mais également de réfléchir aux ambivalences que les acteurs entretiennent avec les hiérarchies, à « l’écart entre l’injustice effective et l’injustice perçue », ainsi qu’aux rapports complexes entre mobilités et inégalités. A l’appui de ces réflexions, la présentation d’itinéraires de reconnaissance permet ici de mieux saisir les enjeux de dignité et les rapports ambigus entre normes et valeurs. Elle conduit, par ailleurs, à penser les rapports inégalitaires en termes de continuum, loin de toute vision linéaire et univoque des processus d’émancipation fondée sur le seul modèle d’égalité républicaine.


  • Mick Carola, Deprez Christine, Palacios Azucena et Henaff Nolwen (2019) « Régimes de temporalités et récits des inégalités au Pérou », in Inégalités en perspectives, éd. par Etienne Gérard, Paris : Editions des archives contemporaines, p. 207-225. ISBN : 978-2-8130-0231-0. http://eac.ac/articles/1630.
    Résumé : Dans des entretiens semi-narratifs recueillis en 2005 dans l’ONG La Casa de Panchita à Lima, 32 employées domestiques péruviennes produisent des récits autobiographiques sur l’arrière-fond des inégalités sociales qu’elles perçoivent au sein de la société. Afin de donner du sens à leurs expériences au moment de l’énonciation, certaines déploient plus que d’autres, dans leur récit, des ressources discursives et linguistiques créatives. Dans ce chapitre, nous étudierons l’exploitation particulière des temps verbaux du passé par les locutrices, et la temporalisation dans la narration de leur vécu.


  • Pannetier Julie et Desgrées du Loû Annabel (2019) « Immigration et santé: de l’étude des différences à celle des inégalités », in Inégalités en perspectives, éd. par Etienne Gérard et Nolwen Henaff, Paris : Editions des archives contemporaines, p. 163-175. ISBN : 978-2-8130-0231-0. http://eac.ac/articles/1626.
    Résumé : Les disparités de santé entre populations immigrées et non-immigrées ont mis du temps à émerger comme objet de recherche légitime. Elles ont d’abord été explorées en lien avec les pratiques culturelles et les conditions sanitaires (présence d’épidémies, d’agents pathogènes) dans les pays d’émigration. Ce chapitre présente, à partir d’une étude sur le saturnisme infantile en France et les grands résultats de l’enquête PARCOURS, en quoi les inégalités de santé entre populations immigrées et natives sont liées aux inégalités sociales et notamment aux conditions de logement. L’accès aux soins pour les personnes immigrées et la prise en charge qui leur est offerte va, selon les cas, minimiser ou aggraver ces inégalités sociales et de santé.


  • Pilon Marc, Guillaume Agnès et Pilecco Flavia B. (2019) « La question des inégalités en matière d’éducation et de santé vue par les institutions internationales: des mots aux mesures », in Inégalités en perspectives, éd. par Etienne Gérard et Nolwen Henaff, PARIS, France : Editions des archives contemporaines, p. 11-33. ISBN : 10.17184/eac.1616 - ISBN : 91782813002310. http://eac.ac/articles/1617.
    Résumé : L’éducation et la santé, les deux composantes des services sociaux de base, occupent une place importante dans l’agenda international du développement, notamment depuis l’adoption en 2000 des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), prolongée par celle des Objectifs du développement durable en 2015, au sein desquels la réduction des inégalités constitue une préoccupation majeure. S’est progressivement instituée une véritable gouvernance mondiale, dans laquelle la mesure (au sens de quantification) joue un rôle central à travers la mise en place et le suivi d’une multitude d’indicateurs, notamment en ce qui concerne cette question des inégalités. Les nombreux rapports et textes internationaux produisent des normes internationales qui tendent à s’imposer aux différents acteurs, à devenir « la référence ». À partir de ces documents et supports (rapports mondiaux de suivi de l’éducation pour tous, rapports sur l’État de la santé dans le monde, sites Internet…), l’article interroge à la fois le discours international sur les inégalités et la mesure de celles-ci. En matière d’inégalités, de quoi parle-t-on précisément ? Quels sont les termes employés ? Comment ont-ils évolué au cours du temps ? Enfin, que mesure-t-on réellement (et ne mesure-t-on pas) ?


  • Ridde Valéry (2019) « Les inégalités: de la (dé)mesure aux théories de la justice sociale en passant par la résilience… des chercheurs », in Inégalités en perspectives., éd. par Etienne Gérard et Nolwen Henaff, PARIS, France : Editions des archives contemporaines, p. 1-9. ISBN : 10.17184/eac.1616 - ISBN : 91782813002310. http://eac.ac/articles/1616.


  • Touré Niandou et Gérard Etienne (2019) « Mobilité internationale pour études et mobilité sociale: une figure contrastée des inégalités », in Inégalités en perspectives, éd. par Etienne Gérard et Nolwen Henaff, PARIS, France : Editions des archives contemporaines, p. 189-205. ISBN : 10.17184/eac.1616 - ISBN : 91782813002310. http://eac.ac/articles/1629.
    Résumé : Le champ scolaire malien est caractérisé par de profondes inégalités, notamment entre les différentes catégories d’établissements d’enseignement secondaire. Ces inégalités, au détriment des établissements publics, s’expriment notamment à travers les fortes proportions de bacheliers qui accèdent à l’enseignement supérieur, mais surtout qui poursuivent leurs études supérieures à l’étranger après une scolarité dans des lycées privés, laïcs ou confessionnels. En raison de ces inégalités, les conditions des étudiants de milieu populaire, démunis en capitaux économique et scolaire, sont a priori défavorables à la mobilité. Pourtant, grâce à un ensemble de facteurs favorables, en particulier leur capital social et l’ouverture des systèmes publics d’enseignement supérieur, bon nombre d’entre eux parviennent à réaliser des études à l’étranger, comme au Maroc ou en France. Nos enquêtes montrent que cette mobilité pour études débouche de surcroît, la plupart du temps, sur une mobilité sociale ascendante lorsque ces jeunes, une fois diplômés, retournent dans leur pays à l’issue de leurs études.

2017


  • Henaff Nolwen, Trân Ha Thi Thai et Dinh Loan Thi Bich (2017) « Objectifs de développement durable : quel projet pour l'éducation ? », in Un défi pour la planète : les Objectifs de développement durable en débat, Marseille : IRD ; Quae, p. 121–133. ISBN : 978-2-7099-2412-2.
    Résumé : L'ODD 4, prenant acte des avancées et des limites du développement de l'éducation dans le monde à la suite des conférences internationales de Jomtien en 1990, Dakar en 2000 et Incheon en 2015, témoigne d'une réelle ambition pour 2030. Mais la nécessité de trouver des fonds pour le financer conduit à faire des promesses risquées, tandis que les objectifs concrets ne reflètent pas l'ambition affichée par l'Objectif. Au-delà de la question des indicateurs retenus se pose la question de la vision de l'éducation proposée par l'ODD 4 et des attentes par rapport à l'éducation. Il est inquiétant que la question de la gouvernance de l'éducation ne soit nulle part évoquée, alors qu'elle est intrinsèquement liée à la mesure des progrès réalisés. Le développement de l'éducation n'est pas un phénomène irréversible : la question de sa durabilité se pose avec autant d'intensité que celle de la poursuite de son développement.
    Mots-clés : MONDE.

2015



  • Henaff Nolwen (2015) « Le financement de l’éducation en Asie : mythes et réalités. Une étude transversale et trois études de cas : Inde, Japon, Vietnam », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 68 (avril 4), p. 111-118. DOI : 10/gc5tr9. http://journals.openedition.org/ries/4363.
    Résumé : Le passage du « drame asiatique » décrit par Myrdal à la fin des années 1960 au « miracle asiatique » des années 1990 est un retournement de situation qui n’a laissé aucun observateur indifférent. L’idée qu’il pouvait exister un « modèle asiatique » efficient de financement de l’éducation a permis à l’État de retrouver une place centrale dans la définition des priorités éducatives et la coordination de l’action des autres opérateurs du champ. C’est sans doute ce qui explique que l’Asie ait pu porter la revendication d’une rationalisation de l’aide internationale. Source d’innovation, l’Asie est aussi un terrain d’expérimentation privilégié en matière de financement., The transition from the “Asian drama” described by Myrdal at the end of the 1960s to the “Asian miracle” of the 1990s is a turnaround that has left no observer indifferent. The idea that there might exist an efficient “Asian model” of education funding has enabled the state to once again assume a central position in defining educational priorities and coordinating the action of other operators in the field. This probably explains why Asia has been able to lead calls for international aid to be rationalised. A source of innovation, Asia is also a prime testing ground for funding., El paso del “drama asiático” descrito por Myrdal a finales de los años 1960 al “milagro asiático” de los años 1990 es una inversión de la situación que no dejó indiferente a ningún observador. La idea según la cual podía existir un “modelo asiático” eficiente de financiación de la educación ha permitido que el Estado vuelva a encontrar un lugar central en la definición de las prioridades educativas y en la coordinación de la acción de otros operadores del campo. Es sin duda lo que explica que Asia haya podido expresar la reivindicación de una racionalización de la ayuda internacional. Fuente de innovación, Asia es también un terreno de experimentación privilegiado en materia de financiación.
    Pièce jointe Full Text PDF 182.5 ko (source)


  • Lange Marie-France et Henaff Nolwen (2015) « Politiques, acteurs et systèmes éducatifs entre internationalisation et mondialisation », Revue Tiers Monde, 223, p. 11-27. DOI : 10.3917/rtm.223.0011. http://www.cairn.info/revue-tiers-monde-2015-3.htm http://www.revues.armand-colin.com/geographie-economie/revue-tiers-monde/revue-tiers-monde-ndeg-223-32015.
  • Lange Marie-France et Henaff Nolwen (2015) Internationalisation et transformation des systèmes éducatifs au Sud, Vol., 3, Paris : Editions Armand Colin, 5-204 p. (Revue Tiers-Monde).

2014

2013

2012

  • Henaff Nolwen et Lange Marie-France (2012) « Residential status and access to basic education in Vietnam » (communication orale), présenté à 3rd International Conference on Geographies of Children, Young people and Families (National University of Singapore), Singapore.
  • Henaff Nolwen et Lange Marie-France (2012) « Internal migration and access to basic education in Vietnam » (communication orale), présenté à The British Association for International and Comparative Education (BAICE) 2012 Conference, Education, mobility and migration : People, ideas and resources, Cambridge, UK.
    Résumé : While the question of access to school has drawn some attention in China due to the huge number of internal migrants, it has not aroused the same interest in Vietnam. Yet, one of the legacies of a thousand years of Chinese rule is the residential registration (ho khau) system, which allows local authorities to control population movements in Vietnam. The aim of this presentation is to analyse how the migration of parents within the country affects the situation of their children with regard to school. The analysis is based on the existing literature and on the information collected through qualitative surveys conducted in 2007 and 2008 in 2 rural communes located in the provinces of An Giang and Ca Mau in the Mekong delta, and in two wards of districts 3 and Go Vap in Ho Chi Minh City. The results show that the situation of children depends on the type of migration and on whether parents move with their children or leave them behind. While children left behind may face difficulties with regard to school, those who follow their parents for short periods of migration are at risk of dropping out because of their repeated absences, and the undocumented children of “illegal” migrants are denied access to formal schooling.
    Mots-clés : ⛔ No DOI found.
  • Henaff Nolwen et Lange Marie-France (2012) « Các mối quan hệ giữa giáo dục và đói nghèo. Lý thuyết và ảnh hưởng đến các chính sách giáo dục », Xã hội học (Sociology), 118 (2), p. 111-119.
    Mots-clés : Education, PAUVRETE, ⛔ No DOI found.

2011

2010

2009

2008


  • Dinh Thi Bich Loan et Henaff Nolwen (2008) « La qualité de l'éducation dans la commune de Suoi Tan, district de Dien Khanh », in Recherche sur la qualité de l'éducation dans la province de Khanh Hoa, Viet-nam, éd. par Nolwen Henaff et Thuan Tran Thi Kim, Phnom Penh : Aide et Action, p. 91-168. http://doc-aea.aide-et-action.org/data/admin/recherche_qualite_education_au_vietnam.pdf.
    Mots-clés : ACCES A L'ECOLE, COUT, DESCOLARISATION, DIEN KHANH DISTRICT, DROIT A L'EDUCATION, Education, ENQUETE, ENSEIGNANT, ENSEIGNEMENT PRIMAIRE, ENSEIGNEMENT SECONDAIRE, ETABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT, EVALUATION, FORMATION PROFESSIONNELLE, INDICATEUR DE SCOLARISATION, Infrastructure, MATERIEL PEDAGOGIQUE, METHODE PEDAGOGIQUE, QUALITE, RELATION PARENT ECOLE, SCOLARISATION, SITUATION ECONOMIQUE, SOCIETE RURALE, SUOI TANH, VIET NAM, VILLAGE.
  • Henaff Nolwen (2008) Skills development strategies for moving up the high road to development : The case of Viet Nam, Report prepared for ILO-Geneva as a background report for ILO’s International Labour Conference 2008, Geneva : ILO, 39 + annexes p.
  • Henaff Nolwen (2008) « Introduction », in Recherche sur la qualité de l'éducation dans la province de Khanh Hoa, Viet-nam, éd. par Nolwen Henaff et Thuan Tran Thi Kim, Phnom Penh : Aide et Action, p. 11-39.
    Mots-clés : ACCES A L'EDUCATION, ACCES A L'ENSEIGNEMENT, AIDE AU DEVELOPPEMENT, COLLECTE DE DONNEES, COUT, Education, ELEVE, ENQUETE METHODOLOGIE, ENSEIGNANT, EVALUATION, KHANH HOA PROVINCE, PARENT, POLITIQUE DE L'EDUCATION, PROJET DE RECHERCHE, QUALITE, QUALITE DE L'EDUCATION GRATUITE, REVENU, SCOLARISATION, SOCIALISATION, VIET NAM.

  • Henaff Nolwen, Lange Marie-France et Tran Thi Kim Thuan (2008) Viet Nam country case study : country profile prepared for the Education for All Global Monitoring Report 2008, education for all by 2015 : will we make it ?, Country profile prepared for the Education for All Global Monitoring Report 2008 Education for All by 2015: will we make it? (2008/ED/EFA/MRT/PI/37), Unesco, 21 p. http://unesdoc.unesco.org/images/0015/001555/155533e.pdf.

  • Henaff Nolwen et Tran Thi Kim Thuan, ss la dir. de (2008) Recherche sur la qualité de l'éducation dans la province de Khanh Hoa, Viet-nam, Phnom Penh : Aide et Action, 253 p. http://doc-aea.aide-et-action.org/data/admin/recherche_qualite_education_au_vietnam.pdf.
    Mots-clés : CONDITIONS DE TRAVAIL, COUT, DESCOLARISATION, Education, EDUCATION NON FORMELLE, ENQUETE, ENSEIGNANT, ENSEIGNEMENT DE BASE, ENSEIGNEMENT PRIMAIRE, ENSEIGNEMENT SECONDAIRE, ETABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT, EVALUATION, INDICATEUR DE SCOLARISATION, Infrastructure, KHANH HOA PROVINCE, METHODOLOGIE, PEDAGOGIE, POLITIQUE DE L'EDUCATION, QUALITE, QUALITE DE L'ECHANTILLON, RELATION PARENT ECOLE, SCOLARISATION, SOCIOLOGIE DE L'EDUCATION, SYSTEME EDUCATIF, VIET NAM.

  • Lange Marie-France et Nguyen Thi Van (2008) « La qualité de l'éducation dans la commune de Van Long, district de Van Ninh », in Recherche sur la qualité de l'éducation dans la province de Khanh Hoa, Viet-nam, éd. par Nolwen Henaff et Thuan Tran Thi Kim, Phnom Penh : Aide et Action, p. 49-90. http://doc-aea.aide-et-action.org/data/admin/recherche_qualite_education_au_vietnam.pdf.
    Mots-clés : ACCES A L'ECOLE, COUT, DESCOLARISATION, Education, ELEVE, ENQUETE, ENSEIGNANT, ENSEIGNEMENT DE BASE, ENSEIGNEMENT PRIMAIRE, ENSEIGNEMENT SECONDAIRE, ETABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT, EVALUATION, Infrastructure, METHODE PEDAGOGIQUE, niveau d'instruction, QUALITE, SCOLARISATION, SITUATION ECONOMIQUE, TRAVAIL DES ENFANTS, VAN LONG, VAN NINH DISTRICT, VIET NAM, VILLAGE.
--- Exporter la sélection au format