Publications des membres du Ceped

2019

  • Kaboré Anicet (2019) « Du sida à un ‘’syndrome du Fonds mondial’’ ? L’Union des Religieux et coutumiers du Burkina (URCB) au cœur de l’Instance de Coordination Nationale de lutte contre le sida (ICN) », Thèse de Sociologie, Paris : Paris Descartes.
    Résumé : Cette thèse porte sur des effets de la gouvernance impulsée au Burkina Faso par le Fonds mondial à travers son instance de coordination nationale de lutte contre le sida (ICN). Elle analyse cette instance de délibération officiellement collégiale et met en lumière le poids des outils managériaux et de l’instrument d’action publique que constitue le Fonds mondial, en tant que mécanisme institutionnel international. La gouvernance du Fonds mondial est analysée à l’aune d’une association-témoin, l’Union des Religieux et Coutumiers du Burkina (URCB), dans une comparaison entre les changements de trajectoire de cette dernière et ceux des autres associations partenaires. Cette recherche examine d’une part le lien entre les dispositifs d’encadrement du travail de l’Instance de coordination nationale du Fonds mondial au Burkina Faso et, d’autre part, les perceptions et les réactions des acteurs associatifs locaux. Elle relève le déplacement du curseur des pouvoirs en lice et les rapports de forces entre les différents acteurs réunis au sein de l’ICN au fil de son évolution. Cette recherche doctorale met en particulier en exergue les collusions et les collisions entre les acteurs internationaux, les pouvoirs publics d’un côté et les associations de l’autre côté. La présence des leaders religieux et des responsables coutumiers dans l’instance locale du Fonds mondial constitue un prisme des enjeux des idéologies dans et pour l’action publique de lutte contre le sida au Burkina. Ce travail allie des approches diachronique et synchronique qui révèlent une évolution entre engouement et désillusion des organisations de la société civile au sein de cette ICN. Il s’appuie sur 61 entretiens semi-directifs et sur une observation in situ, réalisés entre 2016 et 2017. La question des « populations-clés » (hommes ayant des relations avec des hommes – HSH, travailleuses du sexe) au sein de l’ICN constitue une illustration exemplaire de l’aporie des confrontations idéologiques, entre « le global » et « l’universel ».

2016

  • Kabore Anicet (2016) « Entropie et réceptivité par les associations membres du CCM de la gouvernance du Fonds mondial au Burkina Faso? » (Communication orale), présenté à Sciences sociales et VIH/Sida en Afrique subsaharienne, Abidjan.
    Résumé : Entropie et réceptivité par les associations membres du CCM de la gouvernance du Fonds mondial au Burkina Faso ? Quinze ans après la création du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et quatre ans après l’adoption du Nouveau modèle de financement (NMF), un constat s’impose : celui de signes d’essoufflement de certaines associations face aux exigences imposées par la gouvernance du Fonds mondial. Ces contraintes administratives et gestionnaires concernaient déjà la défunte phase des rounds et semblent s‘être renforcées à travers le NMF. Questions de recherche L’objectif d’efficacité est-il conçu pour tenir compte de la temporalité de la trajectoire des associations ? La question met en jeu la problématique de l’équilibre entre une dynamique/recherche d’efficacité pour une maladie de longue haleine comme le sida, et la nécessité de préserver la lente croissance institutionnelle et fonctionnelle des acteurs associatifs engagés dans la lutte. Objectif Cette proposition issue d’un travail de thèse de doctorat en sociologie politique, porte sur les déterminants des mutations que connaissent les associations en lien avec l’instance de coordination nationale du Fonds mondial au Burkina Faso. Méthodologie Entre février et avril 2016, nous avons réalisé 20 entretiens approfondis avec les membres du CCM du Burkina Faso. Ces entretiens portaient sur l’intégration, la place, le rôle et l’impact des associations dans la dynamique du CCM du Burkina Faso. Ces données qualitatives concernent autant les changements portés par les associations que par les mutations qu’elles subissent du fait de l’instrument de politique publique que constitue le CCM du Fonds mondial. Nous nous proposons d’analyser les regards que trois associations du CCM Burkina portent sur les rapports du Fonds mondial avec les associations par l’entremise du CCM. Il s’agit du Réseau d’Accès aux Médicaments Essentiels (RAME), le Réseau Africain Jeunesse Santé et Développement au Burkina Faso (RAJSD/BF), et l’Union des Religieux et Coutumiers du Burkina (URCB). L’objectif est d’analyser les effets, dans l’espace temporel, de la politique internationale de gouvernance du Fonds mondial de lutte contre une pandémie comme le sida sur le contrat politique qui le lie aux associations présentes dans le CCM Burkina Faso. Le passage d’une multisectorialité de bonne volonté, à une multisectorialité professionnalisée a été de la part du Fonds mondial une dynamique lourde qui n’a pu que contribuer à « fissurer » et fragiliser le contrat de collaboration avec certaines associations se trouvant dans le CCM Burkina. Discussion La prise en compte de plusieurs paramètres s’impose pour une analyse de l’impact des formules du Fonds mondial sur les associations : le caractère exclusif ou non de l’engagement dans la lutte contre le sida, l’antériorité ou non de la création de l’association par rapport à celle du Fonds mondial, le niveau de préparation de l’association avant son entrée dans le CCM. A partir de certaines associations présentes au sein du CCM du Burkina, on assiste à un processus de « dé-crédibilisation » du Fonds mondial dû à une prise en compte insuffisante, de la part de ce dernier, de la nécessité d’une gestion équilibrée dans la durée des énergies actives des associations engagées dans le CCM Burkina.

2015

  • Fillol Amandine, Bonnet Emmanuel, Kaboré Anicet, Bassolé J et Ridde Valéry (2015) « Offrir une prise en charge médicale aux patients non accompagnés dans les services d’urgence des hôpitaux au Burkina Faso : l’engagement de l’association « Contact Hors Limite ». », Equite santé.
    Résumé : La nécessité d’être accompagnés pour les patients se rendant dans les hôpitaux au Burkina Faso pose des défis d’accès aux soins d’urgence. L’association Contact Hors Limites assure aux patients non accompagnés une prise en charge prévenant les décès et les séquelles permanentes évitables. Une recherche-action en partenariat va développer des interventions pour favoriser l’équité d’accès aux soins d’urgence.
--- Exporter la sélection au format