Publications des membres du Ceped

2021

2020

2019

2018


  • Grégoire Emmanuel, Kobiané Jean-François et Lange Marie-France, ss la dir. de (2018) L'Etat réhabilité en Afrique: réinventer les politiques publiques à l'ère néolibérale, Paris : Karthala, 355 p. (Hommes et sociétés). ISBN : 978-2-8111-2504-2.
    Résumé : En s’appuyant sur des travaux empiriques et des études sectorielles, cet ouvrage propose une vision rénovée des interventions de l’État en Afrique. Au cours des années 1980, les institutions financières internationales imposèrent un État minimum à tous les pays en leur retirant une partie de leur pouvoir dans les domaines économiques et sociaux. En préconisant une profonde réforme de l’État, leurs programmes d’ajustement structurel devaient résoudre le problème de la dette, permettre aux pays de renouer avec la croissance et déposséder les pouvoirs publics nationaux de certaines de leurs prérogatives au profit d’acteurs privés afin de favoriser la mondialisation et le libéralisme. Les États africains furent contraints d’appliquer ces politiques libérales, élaborées par les instances internationales, qui se traduisirent presque partout par des échecs, voire par des catastrophes socio-économiques et sanitaires. De plus, les populations, qui s’appauvrissaient sous leurs effets, les rejetèrent parfois violemment si bien qu’à la fin des années 1990, on assista à une lente réhabilitation des politiques publiques : l’État comme acteur principal du développement retrouvait ainsi une certaine légitimité, actée par des déclarations et des forums internationaux. Les textes réunis ici reviennent sur ces trajectoires historiques et montrent combien les États africains, bien que sur la voie de la réhabilitation, ont du mal à retrouver le rôle central qui était autrefois le leur, peinant à définir des politiques publiques et à faire respecter leurs choix face à la multiplicité des acteurs nationaux et internationaux, aux intérêts parfois divergents et aux ressources fort différentes.
    Mots-clés : Africa, Economic aspects, Economic development, Economic policy, Finance, Public, Fiscal policy, Globalization, Neoliberalism.

  • Grégoire Emmanuel, Kobiané Jean-François et Lange Marie-France (2018) « Introduction », in L’État réhabilité en Afrique. Revisiter les politiques publiques à l’ère néolibérale, éd. par Emmanuel Grégoire, Jean-François Kobiané, et Marie-France Lange, Paris : Karthala, p. 5-18. ISBN : 978-2-8111-2504-2.

  • Grégoire Emmanuel et Lange Marie-France (2018) « Conclusion », in L’État réhabilité en Afrique. Revisiter les politiques publiques à l’ère néolibérale, éd. par Emmanuel Grégoire, Jean-François Kobiané, et Marie-France Lange, Paris : Karthala, p. 337-344. ISBN : 978-2-8111-2504-2.

  • Grégoire Emmanuel et Lange Marie-France (2018) « La réhabilitation des politiques publiques en Afrique de l’Ouest et du Centre », in L’État réhabilité en Afrique. Revisiter les politiques publiques à l’ère néolibérale, éd. par Emmanuel Grégoire, Jean-François Kobiané, et Marie-France Lange, Paris : Karthala, p. 19-45. ISBN : 978-2-8111-2504-2.
  • Lange Marie-France (2018) « Le processus de privatisation de l’éducation en Afrique francophone » (Communication orale invitée), présenté à Éducation et savoirs dans les pays du Sud, Genève, Suisse.

  • Lange Marie-France, ss la dir. de (2018) « Scolarisation des filles et relations de genre », Presses de Sciences Po, 87 (mars), 3-160 p. (Autrepart). https://www.cairn.info/revue-autrepart-2018-3.htm?WT.rss_f=Sociologie%20et%20soci%C3%A9t%C3%A9&WT.tsrc=RSS.
    Résumé : La scolarisation des filles a connu une progression massive et spectaculaire au cours des dernières décennies dans l’ensemble des pays du Sud, certains d’entre eux inversant même les inégalités de fréquentation au détriment des garçons. À partir d’études de cas et d’approches disciplinaires et thématiques variées, Autrepart montre la persistance des rapports de genre et l’émergence de nouveaux schémas discriminants envers les filles scolarisées. Le désordre social provoqué par cette évolution incite les sociétés à poursuivre la scolarisation des filles tout en maintenant à l’identique les rapports de pouvoir entre les hommes et les femmes à travers notamment la recherche d’un nouvel « idéal féminin ».
  • Lange Marie-France (2018) État des lieux sur la scolarisation des filles en Afrique francophone subsaharienne, Paris : Organisation internationale de la Francophonie (OIF), 173 p.

2017

  • Lange Marie-France (2017) « Introduction à l’atelier “Les inégalités de genre”. Les conséquences de la marchandisation et la privatisation de l’éducation sur les inégalités de genre », Communication orale présenté à Rencontre francophone sur la marchandisation et la privatisation de l’éducation, organisée par la COSYDEP, l’ANCEFA, la Coalition Education, le CSFEF, la FI-CEMEA, la Global Initiative for Economic, Social and Cultural Rights (GI-ESCR), le Right to Education Project et Solidarité Laïque, octobre 23, Dakar, Sénégal.
  • Lange Marie-France (2017) « L’histoire de la marchandisation de l’éducation, la transformation des inégalités scolaires et la remise en cause du droit à l’éducation en Afrique », Communication orale présenté à Rencontre francophone sur la marchandisation et la privatisation de l’éducation, organisée par la COSYDEP, l’ANCEFA, la Coalition Education, le CSFEF, la FI-CEMEA, la Global Initiative for Economic, Social and Cultural Rights (GI-ESCR), le Right to Education Project et Solidarité Laïque, octobre 23, Dakar, Sénégal.

2016

2015

2014

2013

2012

  • Henaff Nolwen et Lange Marie-France (2012) « Residential status and access to basic education in Vietnam » (communication orale), présenté à 3rd International Conference on Geographies of Children, Young people and Families (National University of Singapore), Singapore.
  • Henaff Nolwen et Lange Marie-France (2012) « Internal migration and access to basic education in Vietnam » (communication orale), présenté à The British Association for International and Comparative Education (BAICE) 2012 Conference, Education, mobility and migration : People, ideas and resources, Cambridge, UK.
    Résumé : While the question of access to school has drawn some attention in China due to the huge number of internal migrants, it has not aroused the same interest in Vietnam. Yet, one of the legacies of a thousand years of Chinese rule is the residential registration (ho khau) system, which allows local authorities to control population movements in Vietnam. The aim of this presentation is to analyse how the migration of parents within the country affects the situation of their children with regard to school. The analysis is based on the existing literature and on the information collected through qualitative surveys conducted in 2007 and 2008 in 2 rural communes located in the provinces of An Giang and Ca Mau in the Mekong delta, and in two wards of districts 3 and Go Vap in Ho Chi Minh City. The results show that the situation of children depends on the type of migration and on whether parents move with their children or leave them behind. While children left behind may face difficulties with regard to school, those who follow their parents for short periods of migration are at risk of dropping out because of their repeated absences, and the undocumented children of “illegal” migrants are denied access to formal schooling.
  • Henaff Nolwen et Lange Marie-France (2012) « Các mối quan hệ giữa giáo dục và đói nghèo. Lý thuyết và ảnh hưởng đến các chính sách giáo dục », Xã hội học (Sociology), 118 (2), p. 111-119.
    Mots-clés : Education, PAUVRETE.
  • Lange Marie-France (2012) « Types de financement de l’éducation et conséquences sur les inégalités scolaires dans les pays du Sud » (communication orale), présenté à Financements public et privé de l’éducation. Le triple défi : accès, qualité, équité, 8e colloque du CCIEF, Paris.

2011

2010

2009

--- Exporter la sélection au format