Publications des membres du Ceped

2022

2021

2020


  • Brives Charlotte et Pourraz Jessica (2020) « Phage therapy as a potential solution in the fight against AMR: obstacles and possible futures? », Palgrave Communications, 6 (100) (mai 19). DOI : 10.1057/s41599-020-0478-4.
    Résumé : Phage therapy, the use of bacteriophage viruses to treat bacterial infections, has existed for more than a hundred years. However, the practice is struggling to develop, despite growing support over the past 15 years from researchers and doctors, who see it as a promising therapy in the context of the rise of antimicrobial resistance (AMR). While the reasons for these developmental difficulties are complex, in this article we wish to address the effects of pharmaceutical regulations on phage therapy. By showing how phages are assimilated to an umpteenth antibiotic in legal texts, but also in certain medical practices, this article proposes to analyze the consequences of such regulatory categorization both for their production and the logistics of administration of proof of their efficacy in randomized controlled trials (RCTs), as well as the underlying concepts of infection and treatment. This paper follows Chandler’s work on the concept of antibiotics as infrastructure and its inversion presented by antimicrobial resistance. Phages as living, dynamic, evolving, and specific entities, do not lend themselves easily to current categories, norms, and development models. In this sense, they act as disruptors, revealing the limitations imposed by the existing infrastructure. More precisely here, and to continue Chandler’s initial thought process, this paper aims to show that antibiotics also form a kind of epistemological infrastructure, which acts as a powerful inhibitor to the development of phage therapy. In this sense antibiotics prevent the development of solutions to the problem they contribute to create. But the difficulties phage therapy faces, as highlighted in this article, can be interpreted as entry points for thinking of another medicine and imagining other possible futures. This analysis is based on a 3-year fieldwork study (2016–2019) in Europe (France, Belgium, and Switzerland), during which we conducted semi-directed interviews with various phage therapy stakeholders (physicians, researchers, pharmacists, regulators, patients, and patient associations), participatory observation in labs and observations during symposia and workshops on phages and phage therapy.

2019



  • Pourraz Jessica (2019) « Produire des médicaments en Afrique subsaharienne à l’heure de la santé globale. Le cas des antipaludiques au Ghana », Politique africaine, 156 (4), p. 41. DOI : 10.3917/polaf.156.0041. http://www.cairn.info/revue-politique-africaine-2019-4-page-41.htm?ref=doi.
    Résumé : Le paludisme constitue un problème majeur de santé publique au Ghana, qui dépend du soutien des programmes de santé globale pour la distribution des traitements. Ils conditionnent leurs financements à l’achat de médicaments à la qualité certifiée par l’Organisation mondiale de la santé, label dont les firmes ghanéennes ne bénéficient pas faute de moyens, les laissant en marge des marchés. Le Ghana, avec le soutien d’autres partenaires, tente néanmoins de mettre en œuvre une politique de soutien à la production locale de médicaments afin de favoriser l’accès à des produits de qualité. À travers l’analyse des dispositifs de distribution d’antipaludiques, cet article propose d’interroger les effets des politiques de santé globale sur la politique industrielle pharmaceutique au Ghana.

2018



  • Pourraz Jessica, Baxerres Carine et Cassier Maurice (2018) « La construction des politiques pharmaceutiques nationales à l’épreuve des programmes de santé globale: L’approvisionnement des médicaments contre le paludisme au Bénin et au Ghana », Anthropologie & développement, 48-49 (décembre 1), p. 169-192. DOI : 10.4000/anthropodev.706. http://journals.openedition.org/anthropodev/706.
    Résumé : Le Ghana et le Bénin dépendent des subventions internationales pour approvisionner en médicaments antipaludiques leurs secteurs publics - et pour une partie le secteur privé ghanéen à partir de 2010. Les acteurs transnationaux construisent des réseaux d’approvisionnement qui entrent en concurrence avec les dispositifs nationaux existants. La multiplication de ces circuits engendre une fragmentation du système d’approvisionnement qui conduit à des dysfonctionnements dans la gestion des médicaments au niveau national. Les acteurs transnationaux cherchent alors à impulser certaines formes d’appropriation auprès des États afin de répondre aux problèmes d’inefficacité des systèmes d’approvisionnement qu’ils ont générés. Le Ghana, disposant d’un important tissu industriel, tente de développer une production locale d’anti-paludiques, alors que le Bénin envisage des moyens pour reprendre le contrôle sur les importations. Cet article interroge le concept d’appropriation des politiques de développement par le prisme des politiques de mise à disposition des antipaludiques au Bénin et au Ghana. En analysant des dispositifs institutionnels nationaux mis en œuvre par les pays avec le soutien des acteurs transnationaux, cette contribution éclaire les relations de pouvoir et le degré de contrôle qu’exercent les institutions nationales sur la définition et la mise en œuvre de leur politique, qui restent largement dominées par les acteurs transnationaux.
--- Exporter la sélection au format