> Axes de recherche

Axe 1 - Santé, vulnérabilités et relations de Genre au Sud

JPEG - 134.6 ko

L’équipe SageSud est une ERL Inserm (équipe de recherche labellisée U1244).

Coordinatrice

Annabel Desgrées du Loû

Problématique de axe

L’axe 1 « .Axe 1 - Santé, vulnérabilités et relations de Genre au Sud », équipe de recherche labellisée INSERM, mène des travaux sur les enjeux sociaux (et en particulier les rapports sociaux entre les sexes) dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive, essentiellement dans les pays du Sud mais aussi chez les migrants originaires de ces pays et vivant en France.

Nous étudions la santé des populations dans une approche fortement interdisciplinaire, reconnaissant que la seule approche épidémiologique ou médicale de ces questions manque à saisir les ressorts sociaux des comportements de santé. Le collectif de chercheurs, post doctorants et doctorants constitué autour de cet axe tient une place originale dans le champ de la santé publique en France, avec une composante démographique importante, en dialogue avec d’autres disciplines tant quantitatives (épidémiologie) que qualitatives (anthropologie, sociologie, science politique) et une orientation vers les pays du Sud.

Nos travaux se déploient sur trois thématiques majeures :

1) la construction des vulnérabilités sociales et de santé, en particulier dans les situations particulières du handicap, de la migration, des crises sanitaires et politiques, de certaines maladies à fort impact social comme le VIH/sida, et dans un contexte de vieillissement des populations.

2) la circulation des personnes, des savoirs et des techniques autour de la santé, dans le cadre de la mondialisation et du développement des nouvelles technologies de l’information

3) la gouvernance et le fonctionnement des systèmes de santé et la construction des politiques publiques en santé, en particulier dans la perspective de l’accès aux soins pour tous.

Au travers des projets de recherche développés dans ces thématiques, l’axe s’attache à développer et renforcer trois domaines sur lesquelles il a une expertise spécifique :

  • Conduire des recherches auprès des populations les plus vulnérables (Hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes, travailleuses du sexe, personnes avec un handicap, migrants …),
  • Accorder une place importante à la recherche opérationnelle  : dans un contexte où les enjeux de santé publique sont de moins en moins cliniques et de plus en plus opérationnels, il est essentiel d’identifier les approches les plus efficaces et efficientes, pas seulement du point de vue médical mais également de celui des patients et des professionnels de santé.
  • Utiliser des méthodes novatrices pour analyser les trajectoires de santé, en particulier en appliquant les méthodes biographiques quantitatives issues de la démographie dans le champ de la santé publique

L’axe porte ou participe à de nombreux projets de recherche, financés pour une grande partie d’entre eux par l’ANRS (Agence Nationale de Recherches sur le Sida et les Hépatites virales, France), l’ANR, le FNUAP, le Fonds Mondial de lutte contre le sida, la Tuberculose et le Paludisme, l’Union Européenne, l’AFD, des fondations ou des ONG. Les recherches menées s’ancrent pour la plupart sur des collectes de données originales, tant quantitatives que qualitatives, mais aussi sur l’analyse de grandes bases de données nationales ou internationales sur la population (recensements, état civil, enquêtes standardisées).

Chercheurs, Enseignants-Chercheurs, Ingénieurs


Personnels d’appui à la recherche


Doctorants du Ceped


Jeunes chercheurs


Assistants contractuels



Chercheurs associés


Autres doctorants


Terrains de l’axe


Projets de recherche