Publications des membres du Ceped

2020

  • DIA Hamidou (2020) « Senegalese migratory strategies : adapting to changing socioeconomic conditions in the long term », in Migration in West and North Africa and accross the Mediterranean : trends, risks, development and governance, Genève, Suisse : OIM, Organisation Internationale de la Migration.
    Résumé : This chapter analyses the reasons given by Senegalese migrants for their decisions to emigrate, through personal life histories. It is based on the author’s research since 2003 on the migrant networks formed through what he calls “multi-sited villages”, social units comprising both the inhabitants of a rural site and the members of their families living in different places. The reasons for leaving are mostly linked to essentially economic contextual factors: financial considerations, the rural exodus, a slump in urban areas and educational aspirations·
  • Dia Hamidou et Goudiaby Jean Alain (2020) Le paradoxe de l'enseignement supérieur privé au Sénégal : réduire les inégalités tout en les maintenant, Paris : Agence française de développement, 42 pages p.
  • Gérard Etienne (2020) Projet ESPI. Volume 3. Rapports-pays. Universités privées dans le monde et Inégalités sociales. Argentine — Inde —Mexique — Pérou — République Démocratique du Congo – Sénégal – Vietnam, Paris : AFD -Agence Française de Développement, 486 p.

2019

2018


  • Dia Hamidou (2018) « Soutenir le privé, c’est encourager une éducation à deux vitesses ». https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/12/11/senegal-soutenir-le-prive-c-est-encourager-une-education-a-deux-vitesses_5395818_3212.html.

  • Dia Hamidou (2018) « Dynamiques de construction de l’école dans un contexte libéral. Esquisse d’un art sénégalais des compromis provisoires », in L'État réhabilité en Afrique. Réinventer les politiques publiques à l’ère néo-libérale, Paris : Karthala, p. 47-63. ISBN : 978-2-8111-2504-2.
  • Dia Hamidou (2018) « Enseignement supérieur et emploi au Sénégal » (présenté à Euroscience Open Forum 2018), in P-85 Higher Education and Employment in Africa, Toulouse : Communication orale.
  • Dia Hamidou (2018) « Scolarisation des filles et inégalités au Sénégal », in Scolarisation des filles et inégalités au Sénégal, OIF, Paris : OIF, p. 103-106.

  • Dia Hamidou (2018) « Mobilités et insécurité à Dakar »Radio (Safina FM), Dakar. http://www.safinafm.com/.

  • Dia Hamidou (2018) « Les écoles privées sont-elles une alternative aux universités publiques surpeuplées ? »RFI (Radio france internationale). http://www.rfi.fr/emission/20181123-ecoles-privees-sont-elles-une-alternative-universites-publiques-surpeuplees.


  • Dia Hamidou et Ngwe Luc (2018) « La circulación de los docentes e investigadores africanos: Controversias, prácticas y políticas », Revue d'anthropologie des connaissances, 12,4 (4), p. I. DOI : 10.3917/rac.041.0541. http://www.cairn.info/revue-anthropologie-des-connaissances-2018-4-page-I.htm.
    Résumé : Este dossier busca llenar un vacío en el campo de los estudios sobre las movilidades académicas. En efecto, un interés constante por las migraciones de los estudiantes africanos hacia otras regiones del mundo se ha desarrollado desde el acceso a la soberanía internacional de la mayoría de los Estados de dicho continente. Estos trabajos han destacado el compromiso de los grupos representantes de una élite educada en la elaboración de políticas de emancipación económica, cultural y social con sus países de origen (Ndiaye, 1962; Dieng, 2011).


  • Dia Hamidou et Ngwe Luc (2018) « Les circulations des enseignants et chercheurs africains: Controverses, pratiques et politiques », Revue d'anthropologie des connaissances, 12 (4), p. 539. DOI : 10.3917/rac.041.0539. http://www.cairn.info/revue-anthropologie-des-connaissances-2018-4-page-539.htm.
    Résumé : linkThis article is available in English on Cairn International 1Ce dossier s’attache à combler un vide dans le champ des études sur les mobilités académiques. En effet, un intérêt constant pour les migrations des étudiants africains vers d’autres régions du monde s’est développé depuis l’accès à la souveraineté internationale de la plupart des États du continent. Ces travaux ont mis en relief l’engagement de cette population qui représente une élite éduquée dans l’élaboration de politiques d’émancipation économique, culturelle et sociale des pays dont elle est originaire (Ndiaye, 1962 ; Dieng, 2011).

  • Dia Hamidou et Ngwe Luc, ss la dir. de (2018) Les circulations des enseignants et chercheurs africains: (Dossier), Vol., 12, 282 p. (Revue d'anthropologie des connaissances). http://www.cairn.info/revue-anthropologie-des-connaissances-2018-4-page-539.htm.


  • Dia Hamidou et Ngwe Luc (2018) « The movement of african teachers and researchers: Controversies, practices and policies », Revue d'anthropologie des connaissances, 12,4 (4), p. a. DOI : 10.3917/rac.041.0540. http://www.cairn.info/revue-anthropologie-des-connaissances-2018-4-page-a.htm.
    Résumé : This report aims to fill a gap in studies undertaken on academic mobility. Indeed, continued interest in the migration of African students to other regions of the world has evolved since most of the states on the continent gained international sovereignty. This work has highlighted the commitment of an educated élite towards the elaboration of economic, cultural and social emancipation policies in their countries of origin (Ndiaye, 1962; Dieng, 2011). This research has also made it possible to show the dynamics of change within this distinct sector of youth who are always in search of further education overseas, notably by highlighting: the development of sociological, demographic and economic characteristics of the profiles of which it is composed; its contrasting trajectories; the plural investments that are revealed both in the home countries and those of study; the difficulties some may face in promoting their diplomas, qualifications or skills; and the relationships of inequality that are experienced in the spheres where their studies are pursued, often university institutions in major European cities (Niane, 1992; Guimont, 1997; Renaudat, 1998; Amougou, 1998).

  • Dia Hamidou (2018) « Les fratries des familles multisituées sénégalaises », in La famille à distance: mobilités, territoires et liens familiaux, éd. par Christophe Imbert, Eva Lelièvre, et David Lessault, Ined, Paris : INED, p. 277-291. (Questions de population). ISBN : 978-2-7332-6014-2.

2017

2016

2015

--- Exporter la sélection au format