Publications des membres du Ceped

2021


  • Kabbanji Lama (2021) « Exploration radiophonique de l’immigration en France, une série de podcasts à contre-courant de nos représentations. Entretien avec Perin Emel Yavuz [in : Annabel Desgrées du Loû & Anne Gosselin (dir.)] », De Facto (en ligne), 29 (décembre), p. 8. https://www.icmigrations.cnrs.fr/2021/11/18/defacto-029–05/.
    Résumé : Les travailleurs étrangers sont régulièrement présentés comme des personnes exerçant des activités sans grande valeur économique ni savoir-faire particulier. Exploration radiophonique de l’immigration en France, une série de podcasts, entend déconstruire cette idée reçue.
    Mots-clés : ⛔ No DOI found.


  • Kabbanji Lama (2021) « Rethinking migration and development as a hegemonic project », in Handbook on the Governance and Politics of Migration, Emma Carmel, Katharina Lenner and Regine Paul, USA : Edward Elgar, p. 73-85. ISBN : 978 1 78811 722 7. https://www.elgaronline.com/view/edcoll/9781788117227/9781788117227.00012.xml.
    Résumé : This chapter uncovers power dynamics that shape the politics of migration and development using Gramsci’s concepts of hegemony and integral state. It shows how a political agenda has been elaborated by several state and non-state actors for at least three decades, to disseminate a hegemonic neoliberal narrative on migration and development. This narrative, which is rooted in the migration ‘management’ tool kit, seems to have three main objectives: share the costs of migration control with migrant sending countries; regulate competition among industrialized countries for highly skilled workers; and impose economic restructuring and particular forms of governance in the countries of the ‘Global South’. To do so, various political and financial mechanisms have been implemented in order to constrain or obtain the consent of ‘Global South’ private and public actors. Similar mechanisms have been used more recently to design a new approach for managing displacement.


  • Kabbanji Lama (2021) « Enquête sonore des 20 premiers jours de l’intifada d’octobre 2019 au Liban », Ethnologie francaise, 51 (2) (août 18), p. 239-254. DOI : 10.3917/ethn.212.0239. https://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2021-2-page-239.htm.
    Résumé : « Tous veut dire tous ». Ce slogan a uni en 2019 plus de la moitié de la population libanaise dans la rue contre l’oligarchie au pouvoir, au-delà des clivages confessionnels, régionaux ou de classe. Cet article propose une exploration sonore des vingt premiers jours de l’intifada du 17 octobre. L’enquête sonore est proposée comme approche méthodologique permettant l’exploration d’un mouvement social à ses débuts. Les enregistrements sonores permettent à la fois de capter, de faire revivre, et d’analyser les ambiances et les émotions sur le vif puis de zoomer sur les mots de la révolte : discours, interactions, slogans. Au fil des enregistrements se dévoile le rôle clé des jeunes générations ainsi que le répertoire discursif que celles-ci mobilisent pour expliquer leur révolte : le refus de l’exil, l’accès à une éducation publique, gratuite et de qualité ainsi qu’à une offre de travail locale. Cette approche permet de préciser certaines dynamiques sociales qui sous-tendent l’intifada d’octobre, notamment la rencontre entre les classes rendue possible par la crise du système capitaliste au Liban, et les espoirs que cette rencontre a suscités.


  • Kabbanji Lama, Levatino Antonina et Toma Sorana (2021) « Mobilités étudiantes internationales : l’attractivité de la France », Plein droit, 130 (3) (décembre 31), p. 3-6. DOI : 10.3917/pld.130.0005. http://www.cairn.info/revue-plein-droit-2021-3-page-3.htm.


  • Kabbanji Lama et Scientifique » le collectif « Étrangèr-es et division internationale du travail (2021) « Ultra-sélection à l’université », Plein droit, 130 (3) (décembre 31), p. 15-18. DOI : 10.3917/pld.130.0017. http://www.cairn.info/revue-plein-droit-2021-3-page-15.htm.
    Résumé : Si elle s’inscrit dans la lignée des politiques de « maîtrise des flux migratoires », la réforme adoptée en 2019 ouvre la voie à la marchandisation de l’enseignement supérieur et, dans son sillage, à l’instauration d’un régime d’inégal accès à l’enseignement supérieur fondé sur une sélection tant géographique que financière des demandes d’admission au séjour pour études. La promotion d’une délocalisation des formations payantes à l’étranger, et en particulier dans les pays d’Afrique francophone, laisse présager une reconfiguration sans précédent de l’espace universitaire français.

2020



  • Collectif « Etrangèr-es et division internationale du travail scientifique » de la coordination des Facs et labos en lutte, Noûs Camille et Kabbanji Lama (2020) « « Bienvenue en France ! ». Entretien réalisé avec les Malvenu-es de l'Université », Tracés. Revue de Sciences humaines, 39 (septembre 15), p. 39-65. DOI : 10.4000/traces.11759. http://journals.openedition.org/traces/11759.
    Résumé : En juillet 2020, la rédaction de Tracés a rencontré sept membres du collectif « Etrangèr-es et division internationale du travail scientifique » de la coordination des Facs et labos en lutte pour un entretien qui a pris la forme d’une discussion à bâtons rompus au cours de laquelle il a, entre autres, été question de revenir sur la genèse du collectif, sur les différentes formes de précarisations des étrangères et des étrangers au sein de l’ESR, sur la difficulté à faire entendre une voix autonome pour les étrangères et les étrangers dans le cadre des mobilisations contre la LPPR et sur les horizons de luttes qui convergeraient enfin. C’est cette discussion libre, qui n’a pas « la tête d’un entretien », que nous reproduisons dans ces pages.


  • Jamid Hicham, Kabbanji Lama, Levatino Antonina et Mary Kevin (2020) « Les migrations pour études au prisme des mobilités sociales », Migrations Société, N°180 (2) (avril), p. 19. DOI : 10.3917/migra.180.0019. http://www.cairn.info/revue-migrations-societe-2020-2-page-19.htm?ref=doi.
    Résumé : Les migrations étudiantes se déploient aujourd’hui selon des modalités liées aux dynamiques récentes de la mondialisation néolibérale, au développement d’un marché du travail toujours plus tertiarisé et à la place qu’y tiennent désormais les étrangers. Les étudiants internationaux, dans ce qui est devenu un marché très stratifié et relativement complexe de l’enseignement supérieur mondial, forment néanmoins une population socialement hétérogène. En remettant la classe sociale au centre de l’analyse, ce dossier vise à rendre compte de la diversité de leurs trajectoires et de repenser l’articulation entre les études supérieures, la mobilité géographique et la mobilité sociale. En s’inscrivant dans le cadre des réflexions menées depuis 2016 par le collectif de chercheurs MobElites, il a pour objectif de montrer comment et jusqu’à quel point les migrations pour études peuvent générer, ou non, une mobilité sociale et, à un autre niveau, reproduire ou engendrer de nouvelles inégalités pendant, mais aussi après les études. Ce faisant, ce dossier interroge les inégalités liées à la globalisation, en multipliant les approches disciplinaires et théoriques, et à travers des terrains et des méthodologies variés.

  • Jamid Hicham, Kabbanji Lama, Levatino Antonina et Mary Kevin, ss la dir. de (2020) Étudiants étrangers : des migrants comme les autres ?, Vol., 32, PARIS, France : Centre d'Informations et d'études sur les migrations internationales, 174 p. https://www.cairn.info/revue-migrations-societe-2020-2.htm.
    Résumé : Les étudiant.es étranger.es, dans ce qui est devenu un marché très stratifié et complexe de l’enseignement supérieur mondial, forment une population socialement hétérogène. En remettant la classe sociale au centre de l’analyse, les différentes contributions de ce dossier thématique nous permettent de rendre compte de la diversité de leurs trajectoires et de repenser l’articulation entre les études supérieures, la mobilité géographique et la mobilité sociale. Les contributions réunies ont pour objectif de montrer comment et jusqu’à quel point la migration pour études peut générer, ou non, une mobilité sociale et, à un autre niveau, reproduire ou engendrer de nouvelles inégalités pendant, mais aussi après les études. Ce faisant, elles permettent d’interroger à nouveaux frais les inégalités liées à la globalisation, en multipliant les approches disciplinaires et théoriques, et à travers des terrains et des méthodologies variés. Ce dossier thématique s’inscrit dans le cadre des réflexions menées depuis 2016 par le collectif de chercheurs MobElites.

  • Kabbanji Lama et Mary Kévin (2020) « L’essor des universités privées au Liban : stratégies de conquête de nouveaux « marchés » étudiants », Cahiers de la recherche sur l’éducation et les savoirs, 19 (octobre 20), p. 79-104. http://journals.openedition.org/cres/4966.
    Résumé : Depuis 2005, au Liban, plus de la moitié des étudiants de l’enseignement supérieur sont inscrits dans un établissement privé. Le système d’enseignement supérieur libanais apparaît en 2019 stratifié, composé d’une seule université publique, de quelques universités d’élites et d’une myriade d’universités privées axées sur le marché dont l’essor a débuté au début des années 1990 avec le développement de politiques économiques d’inspiration néolibérale. Cette recherche examine les stratégies mises en place par ces universités privées pour conquérir de nouveaux « marchés » étudiants. Nous analysons dans un premier temps leur déploiement spatial par le biais des ouvertures de campus sur l’ensemble du territoire libanais dont l’objectif est d’aller chercher, toujours plus loin, de nouvelles « clientèles » étudiantes. Nous développons ici l’idée d’une nouvelle géographie de l’enseignement supérieur au Liban qui s’est traduite par une délocalisation dans les périphéries et marges urbaines, suivant les logiques du capitalisme académique. Après le repli « communautaire » des universités pendant la guerre, la progression des délocalisations géographiques vers les périphéries exprime ici la montée d’un « marché étudiant » dans le cadre de la libéralisation de l’économie libanaise, sans pour autant remettre en cause les lignes de démarcation confessionnelles instaurées par la guerre. Nous abordons ensuite la concurrence qui découle de l’implantation de ces nouveaux établissements et les manières dont ils essayent d’y répondre en tentant de se démarquer les uns des autres. Enfin, nous nous intéressons aux représentations dont sont porteuses ces universités et qui renvoient à la recherche de « labels » internationaux, synonymes à leurs yeux d’une certaine qualité d’enseignement. Ces analyses nous permettent d’identifier la manière dont le modèle dominant néolibéral de l’enseignement supérieur a été adapté dans le contexte libanais.


  • Kabbanji Lama et Toma Sorana (2020) « Politiques migratoires et sélectivité des migrations étudiantes en France : une approche sociodémographique », Migrations Société, N°180 (2) (avril), p. 37. DOI : 10.3917/migra.180.0037. http://www.cairn.info/revue-migrations-societe-2020-2-page-37.htm?ref=doi.
    Résumé : Depuis l’annonce de la nouvelle « stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux », dénommée « Bienvenue en France », le thème des migrations étudiantes est revenu avec force sur le devant de la scène politique et médiatique en France. Les mesures préconisées s’inscrivent dans le prolongement d’une politique sélective de l’immigration mise en place depuis 2003. Dans cet article, nous nous proposons d’examiner la façon dont les politiques visant les étudiants étrangers depuis les années 1970 ont impacté les migrations étudiantes. Les données administratives mobilisées nous permettent de montrer que les politiques d’immigration sélectives contribuent non seulement au ralentissement des migrations étudiantes vers la France, mais ont également pour effet de reconfigurer les caractéristiques de ces migrations au détriment des étudiants les plus modestes, issus des pays à faible pouvoir d’achat, et de certaines disciplines. Une récente enquête que nous avons menée en 2016-2017 nous permet également d’anticiper le fait que la hausse drastique des frais de scolarité instaurée en 2019 pour les étudiants extracommunautaires risque d’accélérer ces dynamiques.

2019

  • Awada Hala, Tabar Paul, Kabbanji Lama et Hasbani Mariam (2019) « Une lecture de la structuration du champ académique en sciences sociales au Liban : le cas de l'Université américaine de Beyrouth, de l'Université libanaise et de l'Université libano-américaine (en arabe) », Idafat, 45, p. 203-231.

  • Kabbanji Lama (2019) « « Bienvenue en France » : un pas de plus dans la politique de l’immigration choisie », SNESUP, VRS. ÉTUDIANT·E·S EXTRA-EUROPÉEN·NE·S, sect., 416. https://www.snesup.fr/article/etudiantes-extra-europeennes-bienvenue-en-france-vrs-ndeg-416-printemps-2019.
    Résumé : La « stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux », stratégie de sélection des étudiants extracommunautaires à travers l’instauration de droits d’inscription différenciés selon l’origine géographique, est l’un des fruits de l’idéologie néo-libérale qui considère l’enseignement supérieur comme une marchandise qui se monnaye et non comme un service public dans lequel l’État doit investir. Et si l’un des objectifs était plutôt de reconfigurer les caractéristiques des mobilités étudiantes extracommunautaires vers la France ?


  • Kabbanji Lama, Awada Hala, Hasbani Mariam, El Hachem Elsa et Tabar Paul (2019) « Studying abroad: a necessary path towards a successful academic career in social sciences in Lebanon? », International Review of Sociology, p. 1-19. DOI : 10/ggnfp8. https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/03906701.2019.1672351.
    Résumé : Scholars have only recently started to take an interest in the return of highly qualified migrants to their country of origin, especially when it comes to Arab countries. This research, conducted between 2014 and 2016, provides evidence on the Lebanese case, a country where most social scientists have been trained abroad. This article uses a multi-level approach and compares careers paths of social scientists trained in Lebanon and abroad, working in Lebanese public and private universities. If a foreign diploma appears as a significant factor of career differentiation, the analysis undertaken in this article nuances this finding. It reveals to what extent the characteristics of the academic field in origin countries such as Lebanon shape the career paths of academics. Public and, to a lesser extent private universities have become ideological state apparels which are used by the ruling elites to ensure their reproduction, through the revaluation of social capital. However, this reproduction is not made without social actors and their involvement. Lebanese academics develop strategies to accumulate the relevant symbolic capital in order to be recruited or promoted. The activation of the relevant political and sectarian networks is, therefore, one of the key strategies which social scientists mobilise as a first or last resort to acquire university positions.

  • Kabbanji Lama et Drapeau Laurent (2019) « L’apport de l’interdisciplinarité et du croisement des échelles pour l’étude des mouvements forcés de population », in La question des échelles en sciences humaines et sociales, éd. par Sébastien Boulay et Sylvie Fanchette, Versailles : Editions Quae & Editions IRD, p. 25-41. https://www.quae.com/produit/1567/9782759229437/la-question-des-echelles-en-sciences-humaines-et-sociales.
    Résumé : La question des échelles en sciences humaines et sociales - - (EAN13 : 9782759229444)

  • Levatino Antonina, Kabbanji Lama et Toma Sorana (2019) « Mobilités internationales : ce qui incite les étudiants à choisir la France », The Conversation, avril 3. http://theconversation.com/mobilites-internationales-ce-qui-incite-les-etudiants-a-choisir-la-france-114343.
    Résumé : Est-il vraiment nécessaire d’augmenter les frais d’inscription dans l’enseignement supérieur pour faire reconnaître son excellence, comme le préconise le plan « Bienvenue en France » ?

2018


  • Kabbanji Jad et Kabbanji Lama (2018) « Réfugiés syriens au Liban : lorsque les vœux pieux de l’UE se heurtent aux réalités du terrain », L'Humanité, décembre 18. https://www.humanite.fr/refugies-syriens-au-liban-lorsque-les-voeux-pieux-de-lue-se-heurtent-aux-realites-du-terrain-665286.
    Résumé : Par Jad Kabbanji, chercheur indépendant, historien, spécialiste du monde arabe et Lama Kabbanji, chercheuse à l’Institut de recherche pour le développement (IRD-CEPED), démographe, spécialiste des migrations.
  • Kabbanji Lama et Kabbanji Jad (2018) Assessing the Development- Displacement Nexus in Lebanon, Vienna : ICMPD, 48 p.

  • Kabbanji Lama et Toma Sorana (2018) « Attirer les « meilleurs » étudiants étrangers : genèse d’une politique sélective », The Conversation, décembre 3. http://theconversation.com/attirer-les-meilleurs-etudiants-etrangers-genese-dune-politique-selective-108010.
    Résumé : Les mesures actuelles promues par le gouvernement s’inscrivent dans le prolongement d’une politique sélective de l’immigration mise en place en France depuis 2003.


  • Levatino Antonina, Eremenko Tatiana, Molinero Gerbeau Yoan, Consterdine Erica, Kabbanji Lama, Gonzalez-Ferrer Amparo, Jolivet-Guetta Melanie et Beauchemin Cris (2018) « Opening or closing borders to international students? Convergent and divergent dynamics in France, Spain and the UK », Globalisation, Societies and Education, 16 (3) (mai 27), p. 366-380. DOI : 10.1080/14767724.2018.1457432. https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/14767724.2018.1457432.
    Résumé : While attracting international students is the declared objective of many countries of the global North, the regulation of movements of this migrant group does not escape the tensions that characterise policymaking on migration. This paper compares the evolution of student migration policies in three major European destinations - France, Spain and the UK - since the late 1990s. The aim is to evaluate whether policies in this area have converged or not, and the factors behind their evolution. Our findings suggest that despite common forces encouraging convergence, country-specific factors, such as countries' migration history and the political force in power, seem crucial in explaining important differences in actual policies across the three countries.

2017

2016


  • Cros Marion et Kabbanji Lama (2016) « Celui qui n'a pas de terre n'a le droit qu'à une mer agitée ». http://www.radiogrenouille.com/vues-sur-mer/doc-sonore-celui-qui-na-pas-de-terre/.
    Résumé : Celui qui n’a pas de terre n’a le droit qu’à une mer agitée est un documentaire sonore de Marion Cros et Lama Kabbanji sur le parcours de trois Palestiniens-Syriens, issus du camp de Yarmouk (Damas). Séparés par l’exil, ils sont ici réunis à travers leurs récits.


  • Kabbanji Lama (2016) « Migration forcée et politiques migratoires. Le cas des réfugiés de Syrie au Liban », in Au-delà de la « crise des migrants » : décentrer le regard, éd. par Cris Beauchemin et Mathieu Ichou, Karthala, Paris, p. 97-116. ISBN : 9782811117337. http://www.karthala.com/disputatio/..

  • Kabbanji Lama, Jolivet-Guetta Melanie, Consterdine Erica et González-Ferrer Amparo (2016) Inventory of programs aimed at attracting international students and academics to the EU, Temper Working Paper Series (2), EU, 84 p. http://www.temperproject.eu/wp-content/uploads/2015/06/Working-Paper-2-DF.pdf.
    Résumé : This report aims at examining main political debates and legislations targeting foreign students and academics in France, Italy, Spain and the United Kingdom since 2000. Several changes in migration policies have occurred these recent years in the UK, France and Spain that affected the conditions of entry and stay of foreign students and academics coming to these countries. While in the UK migration policies became more restrictive since 2010, France adopted a more selective approach with the aim to diversify the geographical origin of students and academics and select more thoroughly those who are allowed to stay in France after the completion of their post-graduates studies. Spain is trying to promote the internationalisation of its higher education and research system with the adoption in 2008 of the “Estrategia Universidad 2015” - which includes measures to attract more foreign students and academics – while coping with the limited resources due to the effects of the economic crisis. These legal reforms and policy efforts to affect the internationalization level of the university system at its lower and higher ranks, from undergrad students to researchers and academic positions, are hard to evaluate in the short term, as it will be shown in Working Paper 3.

2015


  • Cros Marion (2015) « Abo Gabi, la musique en exil », La marche du monde - RFI. http://www.rfi.fr/emission/20150620-speciale-refugies-abo-gabi-biniam-simon.


  • Loenzien Myriam de, Duthé Géraldine, Kabbanji Lama, Andro Armelle, Diguet Dominique C., Sluse Catherine E. et Arnoux Delphine (2015) « Les enjeux actuels des études de population: une analyse des thèses de doctorat soutenues en France », Revue Quételet, 3 (1) (octobre), p. 119-144. DOI : 10.14428/rqj2015.03.01.05. http://www.uclouvain.be/cps/ucl/doc/demo/documents/RQVol3n1octobre2015deLoenzienetal.pdf.
    Résumé : Cet article vise à explorer le champ des études de population en France à travers le contenu des thèses de doctorat soutenues dans ce pays au cours de la dernière décennie (2000-2012). Nous utilisons pour cela une base de données regroupant 943 thèses. Les analyses menées sont issues de modèles multivariés et de méthodes de statistique textuelle. Les résultats montrent la présence majoritaire de thèses réalisées en référence principalement à la sociologie et dans une moindre mesure à la démographie. La migration constitue la thématique la plus fréquemment traitée. Elle est principalement abordée en lien avec la culture, l’identité, la religion, les minorités, de façon qualitative, ou avec les notions d’environnement, de territoire, de logement. Les études sur la mortalité et la santé ou sur la dynamique de population adoptent généralement une démarche plus quantitative et de modélisation tandis que celles portant sur la fécondité, la famille, la sexualité et la nuptialité occupent une position intermédiaire, proche des études de genre. La scolarisation et l’enseignement sont quant à eux traités en lien avec différentes thématiques, sans prépondérance de l’une d’entre elles. Cette première exploration de la base des thèses apporte ainsi des éléments déterminants pour mieux comprendre le contour des études de population ainsi que la manière dont les disciplines se complètent en leur sein. À plus long terme, elle devrait être étendue à une période plus longue et pourrait servir au développement d’une base de données internationale sur les thèses de doctorat en études de population.
    Mots-clés : analyse textuelle, base de données bibliographique, bibliographic database, Démographie, demography, doctoral theses, étude de population, population study, social sciences, textual analysis.

2014


  • Kabbanji Lama (2014) « Producing scientific knowledge on migration: perspectives on African and Arab countries », Arab Contemporary Affairs, 7 (2), p. 263-285. DOI : 10.1080/17550912.2014.916541.

  • Loenzien Myriam de, Andro Armelle, Duthé Géraldine, Kabbanji Lama et Lesclingand Marie (2014) « Demography in the Early 21st Century: An Insight from French Doctoral Theses in Population Studies » (communication orale), présenté à XVIII ISA World Congress of Sociology Facing an Unequal World: Challenges for Global Sociology (ISA), Yokohama. https://isaconf.confex.com/isaconf/wc2014/webprogram/Paper44790.html.
    Résumé : French demographers have played a major role in the development of quantitative techniques in demography. More recently, population studies more opened to other social science disciplines and qualitative approaches have flourished in many countries. How does demography relate to population studies in recent doctoral studies in France? Which topic do these studies address? In which institutional context are they realized? To answer these questions, we draw on a database of doctoral theses defended in France during the last decade (2000-2012). This database has been built using the French Documentation University System and related indexing language. The topics are classified in 14 categories. Among 851 references, 746 theses have been selected and are analyzed using EXCEL, SAS and IRAMUTEQ software. Analyses performed include principal component analysis and textual analysis. Results show that the number of doctoral theses per year is relatively constant, with fluctuations due to institutional constraints. Doctoral students are mostly female (55%). The concentration of researches in six main geographic poles reflects the structure of demography training. Demography is the main discipline (65%) followed by sociology, geography, political science and economy. Studies on mortality and health tend to involve more modeling and to be more associated with population structure whereas fertility is often analyzed in conjunction with family and sexuality and tends to more frequently adopt a gender perspective. By contrast, migration, which represents the most frequent topic, is more associated with culture, minorities, using qualitative approaches. It also addresses issues related to environment and territory. This analysis provides insights into population studies boundaries as well as the way disciplines complement each other. In the longer term, our database should be completed with theses prior to 2000. It may participate in the constitution of a comparative international database of doctoral theses in population science.

2013

  • Andro Armelle, Arnoux Delphine, Diguet Dominique C., Duthé Géraldine, Kabbanji Lama, Lesclingand Marie, Loenzien Myriam de et Sluse Catherine E. (2013) « Les thèses en étude de la population en France : caractéristiques, place de la démographie et évolutions depuis 2000 » (communication orale), présenté à La démographie revisitée. Des 50 dernières aux 50 prochaines années. Demography revisited. The past 50 years, the coming 50 years, Louvain-la-Neuve.
    Mots-clés : population studies, thesis.
  • Andro Armelle, Arnoux Delphine, Diguet Dominique C., Duthé Géraldine, Kabbanji Lama, Lesclingand Marie, Loenzien Myriam de et Sluse Catherine E. (2013) « Becoming Population Scientist in the 21st Century: Exploratory Analysis of The French Case » (communication orale), présenté à XXVII IUSSP International Population Conference, Busan.

  • Beauchemin Cris, Kabbanji Lama, Sakho Papa et Schoumaker Bruno, ss la dir. de (2013) Migrations africaines : le co-développement en questions. Essai de démographie politique, Paris : Armand Colin, 344 p. ISBN : 9782200277369.

  • Flahaux Marie-Laurence et Kabbanji Lama (2013) « L’encadrement des retours au Sénégal : logiques politiques et logiques de migrants », in Migrations africaines : le co-développement en questions. Essai de démographie politique, éd. par Cris Beauchemin, Lama Kabbanji, Papa Sakho, et Bruno Schoumaker, Paris : Armand Colin, p. 241-279. ISBN : 9782200277369.

  • Kabbanji Lama (2013) « Towards a Global Agenda on Migration and Development? Evidence from Senegal », Population, Space and Place, 19 (4), p. 415-429. DOI : 10.1002/psp.1782.
    Résumé : The migration-development nexus has been of increasing importance in international relations between African and European countries since 2000. Linking migration to development has spurred political interest in the development potential of migrants as a substitute for official development assistance. This paper analyses the convergence in discourse and practices on migration and development in the context of migration policies formulated to manage migration between Africa and Europe. The discourse on migration and development is mobilised by different actors to justify their actions; it stems from different migration management concepts and frameworks advocated by the European Union, particularly in its Global Approach to Migration. The migration and development discourse is sustained by increased funding from the European Union and some member states to instil a particular view of the nexus between migration and development. The case of Senegal in this paper illustrates the application of the dominant discourse. The first section provides an analysis of the discourse mobilised by different actors at the European and African levels to justify the promotion of the migration-development nexus. The second section scrutinises the practices and roles of the actors involved in the design and implementation of recent programmes in Senegal.

  • Kabbanji Lama (2013) « Compte rendu de : Claire Rodier, Xénophobie business. À quoi servent les contrôles migratoires ?, Paris, La Découverte, coll. « Cahiers libres », 2012, 200 p. », Lectures [en ligne], Les comptes rendus. http://lectures.revues.org/10486.

  • Kabbanji Lama (2013) « Migration et développement : quelles politiques menées en Afrique subsaharienne », in Migrations africaines : le co-développement en questions. Essai de démographie politique, éd. par Cris Beauchemin, Lama Kabbanji, Papa Sakho, et Bruno Schoumaker, Paris : Armand Colin, p. 41-89. ISBN : 9782200277369.


  • Kabbanji Lama, Levatino Antonina et Ametepe Fofo (2013) « Migrations internationales étudiantes ghanéennes et sénégalaises : caractéristiques et déterminants », Cahiers québécois de démographie, 42 (2), p. 303-333. DOI : 10.7202/1020611ar. http://id.erudit.org/iderudit/1020611ar.

2012

2011


  • Kabbanji Lama (2011) Politiques migratoires en Afrique de l'ouest : Burkina Faso et Côte d'Ivoire, Paris : Karthala, 228 p. (Hommes et sociétés). ISBN : 9782811105822.
    Résumé : La gestion des migrations internationales représente un enjeu majeur, en particulier dans son lien avec la mondialisation. Jusqu'à tout récemment, la plupart des études ayant porté sur les politiques migratoires étaient concentrées sur les pays du Nord et se préoccupaient avant tout des migrations irrégulières en provenance du Sud. Le livre de Lama Kabbanji apporte un nouvel éclairage sur la gestion des migrations dans une partie de l'Afrique où le brassage des populations existe depuis de nombreuses années, produisant un des premiers systèmes migratoires "régionalisés". Cet ouvrage est ainsi une contribution majeure et originale sur le processus de régionalisation des politiques migratoires en Afrique de l'Ouest depuis les années 70, particulièrement entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire. Ce livre invite à une évaluation plus systématique de ces politiques afin de pouvoir les améliorer et d'en faire un facteur déterminant de l'intégration des pays de l'Afrique de l'Ouest. Les politiques régionales gagneraient à être sérieusement revues afin de coller davantage aux intérêts réels des populations en quête de bien-être économique et social que souvent seule la migration peut leur procurer. Lama Kabbanji est docteure en démographie, diplômée de l'Université de Montréal. Elle est actuellement chargée de recherche à l'Institut de recherche pour le développement (IRD) et affectée au Centre Population et Développement (CEPED) de Paris (UMR 196 – Université Paris Descartes, INED, IRD). Ses recherches portent sur les politiques migratoires, les migrations internationales en Afrique de l'Ouest ainsi que sur le lien entre migration et développement.
  • Kabbanji Lama (2011) « Vers une reconfiguration de l'agenda politique migratoire en Afrique de l'Ouest », Études internationales, 42 (1), p. 47-71.
  • Kabbanji Lama (2011) « Migration and development policy in Sub-Saharan Africa » (communication orale), présenté à The Migration-Development Nexus Revisited: State of the Art and Ways Ahead, organised by SMMS, University of Trento, Trento.
  • Kabbanji Lama (2011) « Producing scientific knowledge on migration in/from African and Arab countries » (communication orale), présenté à International Conference on Social Sciences in Arab Countries. Facing a Scientific MultiVersalism: Pathways, Challenges and Constraints (Lebanese Sociology Association and KnowWhy Global Research), Beirut.
  • Kabbanji Lama, Ametepe Fofo et Levatino Antonina (2011) « Où poursuivre ses études supérieures? Une comparaison des migrations étudiantes sénégalaises et ghanéennes » (communication orale), présenté à Conférence de l'Union pour l'étude de la population africaine, Ouagadougou.
  • Piché Victor, Kabbanji Lama, Cordell Dennis et Ouedraogo Dieudonné (2011) « From National to Multilateral Management of Migration: A Century of International Migration Between Burkina Faso and Côte d’Ivoire », in Migration in the service of African development, éd. par John Oucho, Ibadan : Safari Books, p. 61-112.

2010

2009

--- Exporter la sélection au format